L’Inde va vendre 76% d’Air India

Le gouvernement indien saute le pas. Il a annoncé le 28 mars 2018 qu'il allait vendre 76% de la compagnie aérienne déficitaire Air India. Les candidats ont jusqu'au 14 mai pour soumettre leurs offres.

La privatisation d'Air India est lancée. Le gouvernement indien compte se séparer d'une participation de 76% de la compagnie aérienne, accompagnée d'une reprise de dette représentant l'équivalent de 5,1 milliards de dollars (4,1 milliards d'euros).

L'Etat va aussi vendre 100% de la filiale low-cost Air India Express, et 50% de l'entreprise de services au sol SATS Airport Services.

Bien que cumulant une dette de 8,5 milliards de dollars, l'entreprise en difficulté suscite l’appétit de plusieurs acteurs de l'aérien. La low-cost IndiGo ou encore Singapore Airlines ne cachent pas leur intérêt. La presse indienne a également avancé mi-mars qu'Air France-KLM et ses partenaires Jet Airways et Delta Air Lines envisageaient d'entrer au capital d'Air India.

Les candidats ont jusqu'au 14 mai pour présenter leurs offres.