L’aéroport de Nice ne veut pas d’ADP dans son capital

ADP est rapidement monté au créneau après l'annonce de la privatisation de Nice Côte-d'Azur. Mais cette candidature ne séduit pas les élus niçois: Bernard Kleynhoff, président de la CCI Nice Côte d'Azur, a encore une fois fait part de son opposition à ce projet.

Bernard Kleynhoff, président de la CCI Nice Côte d'Azur qui possède 25% du gestionnaire de l'aéroport de Nice, ne voit pas la candidature d'ADP d'un bon œil. Il a expliqué à La Tribune que selon lui, "son intérêt n'est pas de développer Nice". Il considère d'ailleurs que la DGAC a refusé l'ouverture de plusieurs lignes directes vers des des destinations "essentielles pour le territoire azuréen" pour favoriser ADP.

La privatisation de l'aéroport niçois a attiré de nombreux investisseurs. Elle compterait une douzaine de candidature dont celle de la principauté de Monaco. Le journal économique indique que le Rocher "pourrait peut-être être partie prenante dans l'un des consortiums candidats mais via un fonds". Bernard Kleynhoff conclut: "Nous n'avons pas de préférence, ce qui compte c'est le projet industriel par rapport à l'existant et quel investissement les différents consortiums sont prêts à faire".