L’affrètement aérien simplifie les déplacements à des coûts maîtrisés

Le salon EBACE dédié à l’aviation d’affaires qui se termine ce jour à Genève, aura mis l’accent sur l’intérêt de ce mode de transport, souvent qualifié de cher par ceux qui ne le connaissent pas. Ces quatre jours de rencontres en Suisse auront démontré qu’affréter un appareil est loin d’être une dépense excessive pour les entreprises. Pourtant, ce marché de l’affrètement aérien est très souvent délaissé au profit des vols réguliers. La cause ? Une méconnaissance du service et des idées reçues qui persistent. C'est ce que démontre ce guide pratique.

Élitiste, fastueux, inabordable… Les clichés sur la location d’un avion privé sont encore nombreux quand on évoque les déplacements d’un dirigeant d’entreprise ou d’un groupe de professionnels pour un séminaire organisé par leur entreprise. L’alternative aux vols réguliers offre pourtant des avantages logistiques et financiers tangibles, concrets, et mesurables grâce notamment à l’arrivée de nouveaux types d’avions plus économique et d’une concurrence accrue sur le marché. Nombre de PME, de grandes entreprises et de multinationales ayant franchi le pas privilégient aujourd’hui cette solution, véritable outil commercial et stratégique. Signe d’un succès croissant, les chiffres communiqués en début d’année par WingX montrent que l’activité aviation d’affaires a encore progressé de 4% en Europe en 2017 et 2018 s’annonce comme une année record.

Pourquoi affréter ?

Les raisons logiques sont nombreuses, à savoir :

Gain de temps : Qu’il s’agisse d’une réunion stratégique d’un chef d’entreprise ou d’un voyage incentive pour la force commerciale d’une société, l’affrètement d’un jet privé ou d’un gros porteur permet d’économiser un temps précieux : Vous choisissez vos horaires à la carte et sélectionnez l’aéroport le plus proche de votre bureau et de votre destination finale. Lorsque vous voyagez sur les lignes commerciales, votre planning s’adapte aux horaires de votre vol régulier. A l’inverse, affréter un vol privé vous permettra d’effectuer un aller-retour journée ou même demi-journée.
Vous évitez également le temps d’attente à l’enregistrement et aux étapes de contrôle aux aéroports en accédant à votre avion en quelques minutes.

Alors qu’une compagnie régulière vous impose un nombre limité de passagers, l’affrètement permet au contraire de faire voyage l’ensemble des participants sur un seul et même vol, ou de les répartir sur deux vols si la politique de l’entreprise l’exige. Vous simplifiez votre logistique en évitant des transferts à répétition et réduisez les coûts annexes.

Souplesse : Une réunion se prolonge ou vous devez gérer un aléa de dernière minute ? L’affrètement permet de décaler – souvent sans frais – le départ du vol. Vous pouvez vous concentrer sereinement sur votre mission pendant que l’avion et l’équipage vous attendent. Il vous permet également une grande souplesse en termes de gestion des passagers. Une compagnie régulière aura besoin de connaitre la liste définitive des passagers plusieurs semaines en avance, avec un vol affrété vous communiquez cette liste jusqu’à la veille du départ et modifiez si besoin gratuitement les noms et ce, même au stade de l’enregistrement le jour même.
Autre avantage apprécié, un vol privé peut se déclencher en seulement quelques heures. Il faudra prévoir plusieurs jours pour un avion gros porteur, la plupart des projets pour des groupes s’étudient entre 2 mois et 1 an en avance.

Maîtrise des coûts : En gagnant du temps sur votre trajet, en réduisant votre logistique (nuits d’hôtel, location de voiture) et en évitant les surcoûts de dernière minute, vous vous assurez d’une maitrise complète du budget. L’optimisation des temps de transport est propice à l’efficacité des collaborateurs qui peuvent multiplier les tâches avec ce temps gagné.

Discrétion / confidentialité : Le succès de l’aviation d’affaires vient également de la discrétion et confidentialité dont peuvent profiter les passagers. Le recours à ce type de vol est le meilleur allié d’une réunion stratégique ou d’une visite confidentielle à l’abri des regards et écoutes indiscrets. Vous pouvez partir d’un aéroport secondaire ou utiliser les terminaux privés des grands aéroports et évitant de croiser d’autres passagers.

Quand affréter ?

Les occasions de faire appel à un vol à la demande sont nombreuses :

• Déplacement professionnel d’un dirigeant ou d’un comité de direction
• Voyage d’étude, visite d’usine ou de salon professionnel
• Incentive, séminaire, congrès pour des groupes de 40 à plusieurs centaines de passagers

Lorsque l’offre en vol régulier freine un projet de déplacement, l’affrètement aérien peut s’avérer être l’alternative adaptée:
• Ligne régulière inexistante ou nécessitant une / plusieurs escales
• Horaires inadaptés ne permettant pas d’optimiser son temps
• Capacité de l’avion n’autorisant pas à prendre un groupe
• Tarifs non compétitifs des lignes existantes

Un vol à la demande restera financièrement pertinent pour des vols dont la durée ne dépasse pas les 4 heures, il faudra en revanche privilégier les vols réguliers pour des trajets long-courriers dans la mesure où le budget devient conséquent. Une exception est à noter pour les groupes haute contribution, le marché offrant depuis peu des avions configurés en tout classe affaires à des coûts similaires aux ‘business class’ des lignes commerciales.

A qui s’adresser ?

Vous pouvez au choix contacter directement une compagnie aérienne si votre connaissance est bien établie ou confier votre projet à un courtier (broker) qui aura l’expertise technique et commerciale de ce marché de niche, et qui vous accompagnera tout au long de votre projet jusqu’au départ du vol, et parfois même à bord pour assurer du bon déroulement de l’opération.

Si vous optez pour cette dernière solution, sachez que le marché français et européen en général bénéficient d’une offre sérieuse et reconnue. Le métier de courtier / broker n’étant pas encadré juridiquement, il faut cependant prendre soin de sélectionner un prestataire offrant un minimum de garanties : montant de sa propre assurance affréteur aérien, garanties mises en œuvre en cas d’aléa opérationnel, moyens humains déployés pour votre vol (accueil à l’aéroport et/ou accompagnement à bord) et références clients. La création d’un label dans la profession donnerait une crédibilité accrue et une visibilité à un secteur en pleine progression mais d’ici là, il revient aux clients d’être attentifs à leur choix de fournisseur.

Une fois votre compagnie ou broker sélectionnés, il vous suffira de soumettre votre cahier des charges en mentionnant :
• Le nombre de passagers
• La date ou période
• La ou les destinations

Il existe des centaines de compagnies d’aviation d’affaires en Europe, l’immense majorité reste inconnue du grand public. Le broker analysera l’ensemble du marché et optera pour les avions les plus adaptés en fonction de vos besoins et attentes.

L’aviation d’affaires n’a pas vocation à remplacer les lignes commerciales ou à proposer des tarifs ‘low cost’, elle reste cependant un outil indispensable aux voyageurs d’affaires. Une fois les barrières psychologiques levées, vous réaliserez la simplicité de la démarche et la réelle valeur ajoutée dans votre activité au quotidien, que vous soyez une PME ou une plus grande entreprise.

fxc@aircharter.fr
Directeur Général Air Charter Service France