Le SNPL demande à Ryanair d’appliquer le droit français

Nos confrères de L’Écho Touristique rapportent que le Syndicat National des Pilotes de Ligne reproche à Ryanair de ne pas respecter les règles françaises depuis sa récente implantation à Marseille et Bordeaux.

Ce mois de juillet qui débute devrait voir le transfert des activités françaises de Ryanair vers sa toute nouvelle filiale Malta Air, acquise il y a 3 semaines. Le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL) estime de son côté que cela ne changera pas les manières de la société. Nos confrères de L’Écho Touristique rapportent les propos du SNPL, qui estiment que la compagnie irlandaise ne respecte pas le Code de l’Aviation Civile français. Le SNPL déplore notamment "des plannings de vol loin de respecter les exigences des règlements" et rappelle la présence de "contrats de travail irréguliers". Le syndicat précise enfin que certaines fiches de salaire seraient aux normes irlandaises, malgré les déclarations de Michael O’Leary, PDG de la compagnie, qui avait indiqué récemment que les salariés travaillant sur les bases françaises auraient un contrat aux normes françaises. Mi-juin déjà, le SNPC reprochait à la compagnie de faire des contrats ne respectant ni le SMIC, ni le paiement des heures supplémentaires, ni la clause de mobilité, ni la confidentialité.

En janvier 2017, Ryanair avait été placée sous contrôle judiciaire pour ne pas avoir respecté le droit social français lors de sa précédente présence en France entre 2011 et 2014. La compagnie avait fait son retour en France début avril dernier en ouvrant une base à Marseille puis à Bordeaux. Au mois d’octobre, une troisième doit ouvrir à Toulouse.