Les compagnies aériennes réclament une réorganisation du ciel européen

Entre les grèves des contrôleurs aériens, le manque d'effectif et la saturation du trafic, le ciel européen a multiplié les retards et annulations en 2018. Airlines for Europe (A4E) réclame une réorganisation de l'espace aérien de l'Union Européenne.

Lassée par les retards et les grèves à répétition des contrôleurs aériens, A4E monte une nouvelle fois au créneau. L'association qui réunit les compagnies européennes comme Air France, Lufthansa, EasyJet et Ryanair, réclame une réorganisation du ciel européen.

A4E estime que le système actuel "a atteint ses limites et que des modifications urgentes sont nécessaires".

L'organisation demande ainsi aux autorités de l'Union Européenne la création d'un ciel intégrant de manière transparente les différents espaces aériens nationaux dans "un concept opérationnel unique". Elle précise "Les États membres de l’UE maintiendront la souveraineté de leur espace aérien tout en coopérant au-delà des frontières afin de faciliter des opérations aériennes sans accro et efficaces pour le bien des passagers".

Pour appuyer sa proposition, A4E rappelle qu'Eurocontrol avait recensé 9,32 millions de minutes de retard en 2017. Après les difficultés rencontrées cette année, ce nombre pourrait grimper de 50% d'ici fin 2018.