Les compagnies vont encore faire le plein avec les frais ancillaires en 2018

IdeaWorksCompany et CarTrawler se sont une nouvelle fois penchés sur les revenus complémentaires des compagnies aériennes. Selon leurs estimations, les transporteurs devraient engranger 92,9 milliards de dollars en 2018 grâce aux options à la carte, les bagages enregistrés ou encore les programmes de fidélité. Cela représente une hausse de 13% par rapport à l'année dernière.

Le rapport annuel d'IdeaWorksCompany et CarTrawler estime que les compagnies aériennes vont récolter 92,9 milliards de dollars de revenus complémentaires en 2018. Cela représente une hausse 13% par rapport à l'année dernière et une augmentation de 312% par rapport à 2010.
 
Dans cette course à la vente d'options, les compagnies aériennes traditionnelles comme Aerolineas Argentinas, Iberia, Japan Airlines et Qatar Airways semblent encore bien timides. En effet, leur pourcentage moyen de revenus pour 2018 reste identique aux 6,7% de l'année passée.

Les transporteurs américains qui misent sur les ventes de miles des programmes pour les grands voyageurs et les frais liés aux bagages pour booster leurs performances, affichent également un taux de revenus identique à 2017, soit 14,2%.

Ainsi la croissance des frais ancillaires attendue en 2018 devrait être principalement portée – sans grande surprise - par les "Champions des revenus complémentaires" (VivaAeroBus, Volotea, WOW air, Allegiant, Pegasus et Scoot) ainsi que les low-cost (Air Arabia, JetBlue, SpiceJet et Transavia...).

Les adeptes incontestés des options à la carte devraient voir le pourcentage de revenus passer de 30,9% à 33,9% en 2018. Pour les transproteurs à bas coût, le taux sera de 12,4% contre 11,8% auparavant.

Le rapport ajoute "IATA prévoit que plus de 4,3 milliards de passagers dépenseront 871 milliards $ dans le monde en transport aérien en 2018. Si on applique l'estimation des revenus complémentaires mondiaux à la statistique IATA, on obtient un résultat de 21,32 $ par passager. IATA estime également que le secteur du transport aérien dépensera 188 milliards $ en carburant au cours de l'année 2018, ce qui constitue une augmentation importante par rapport aux 149 milliards $ de 2017. Les revenus complémentaires équivalent désormais à quasiment la moitié de la facture annuelle en carburant du secteur. Toutes ces ventes individuelles de sièges, de bagages enregistrés et de points pour les grands voyageurs fournissent une solide protection contre les prix du carburant".

Plus tôt cette année, les deux partenaires avaient dévoilé une étude des revenus complémentaires déclarés par 73 transporteurs en 2017. Ils expliquent "Les statistiques publiées dans cette étude ont été étendues à 175 compagnies aériennes dans le but de fournir une véritable projection à l'échelle mondiale de l'activité de revenus complémentaires de ces compagnies en 2018".