Les pilotes de Ryanair font la grève du zèle

Les pilotes de Ryanair ont mis leur menace à exécution en entamant une grève du zèle. Ce mouvement peut provoquer des retards sur certains vols de la low-cost, dont la réputation est déjà entachée par les 2100 annulations d'ici fin octobre.

Ryanair connaît de nombreuses turbulences. Une grande majorité des pilotes ont refusé la prime proposée par la compagnie pour régler les problèmes de planning. En outre, souhaitant de meilleures conditions de travail et des contrats de travail respectant les lois des pays où ils sont basés, les navigants ont débuté une grève du zèle, le vendredi 22 septembre 2017.

Ils respecteront ainsi scrupuleusement leur contrat de travail. Par exemple, ils arriveront 45min avant le départ comme le stipule le règlement alors que jusqu'à présent ils arrivaient généralement plus tôt afin d'assurer un décollage ponctuel. Par ailleurs, ils devraient ralentir la vitesse des avions sur les voies de circulations des aéroports. Ces différentes actions peuvent provoquer des retards sur les vols des bases Ryanair qui suivent le mouvement. Naturellement, la compagnie ne communique pas sur le sujet.