Paris va réguler l’usage des trottinettes en libre-service

La loi d’orientation des mobilités, en cours d’examen au Parlement, donnera un cadre aux nouveaux moyens de transport. En attendant, la Ville de Paris a décidé de réguler l'utilisation des 15000 trottinettes disponibles en libre-service.

"Leur circulation sur les trottoirs est source d’insécurité pour les piétons, notamment les personnes âgées et les enfants. Leur stationnement, souvent anarchique, perturbe les déplacements des parents avec poussette et des personnes en situation de handicap", explique la mairie.

La circulation et le stationnement gênant sur les trottoirs seront donc désormais verbalisés à hauteur de 35 euros. En contrepartie, la ville créera 2 500 places de stationnement spécifiques d’ici fin 2019 et envisage de rendre le stationnement obligatoire dans ces zones.

En parallèle, les opérateurs de service seront invités à signer une charte de bonnes pratiques d’ici fin mai, comme pour les vélos et scooters en libre-service, et serons soumis à une redevance de 50 à 65 euros par trottinette en fonction de la taille de la flotte.

Alors que Paris régule, d'autres villes, comme Nantes, décident tout simplement d'interdire en attendant le nouveau cadre qui sera défini par la loi orientation des mobilité.