Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Lundi 21 Janvier 2019

Que se passe-t-il chez Carlson Wagonlit Travel ?



L’année 2019 commence mal pour Carlson Wagonlit Travel. Après l’annonce d’une grève débutée le 18 janvier en France, la TMC annonce le licenciement de 5 de ses dirigeants européens. Une information qui a fait l’effet d’une bombe et pose de nombreuses questions, notamment autour de la bonne santé financière de la société et de sa stratégie.



Carlson Wagonlit Travel dans la tourmente
Carlson Wagonlit Travel dans la tourmente
Pour rappel, CWT annonçait le départ de 5 de ses dirigeants européens, dont Brigitte Nisio, Directrice Générale France le 15 janvier dernier. En parallèle, une liste de nouvelles nominations était publiée par la même occasion. Mais que se passe-t-il pour l’agence spécialisée dans le voyage d’affaires ? Selon les divers témoignages recueillis par Déplacementspros.com : «Aujourd’hui, les acheteurs et les entreprises négocient les prix à la baisse. Il y a donc moins de rentrées d’argent et cela devient compliqué pour ce genre de grand groupe. Ils sont beaucoup trop nombreux par rapport à ce que l’activité rapporte réellement. » De plus, CWT est une entreprise américaine, «et les Américains, lorsqu’il n’y a pas de résultat, prennent les choses en main… Ils font des économies là où c’est le plus facile d’en faire, c’est-à-dire au niveau des employés», ajoute un professionnel du secteur.

Alors réelle stratégie ou sauvetage déguisé d’une entreprise en plein naufrage ? Pour certains, « son ambition est de garder une image internationale, européenne, et supprimer tout ce qui se rapporte à un marché national. Cela passe par les dirigeants pays». Carlson Wagonlit Travel tenterait de regrouper son offre et de miser sur une stratégie européenne plutôt que locale. « Avant ils étaient complètement désorganisés. Je pense que les décisions prises récemment vont faire bouger le marché », estime un observateur.

Pour d’autres, « c’est surtout une question de profil. Mme Nisio n’était peut-être pas à la hauteur et elle avait perdu beaucoup de comptes historiques depuis sa prise de poste. De plus, elle n’était pas très bien acceptée en interne, comme en externe. Pour la France, je pense que c’est un cas particulier et peut être légitime ». Si cela n’était donc qu’un simple plan social censé évincer les « maillons faibles » de la TMC ? Selon un analyste, « Carlson n’a pas de stratégie du tout actuellement. C’est pour moi la seule grande entreprise du secteur qui est à la traîne. Ces 5 personnes n’ont juste pas été compétentes et manquaient de leadership, voire étaient peut-être des freins au développement de la société. De plus, ce sont des profils qui coûtent extrêmement cher ».

De son côté Carlson Wagonlit Travel n’a, pour le moment, ni commenté ni donné plus d’informations. Un silence qu’elle pourrait payer cher. « Le problème c’est que quand il y a ce genre d’annonce, l’entreprise à tout intérêt à se justifier auprès de ses clients. Pour les rassurer, mais surtout pour leur permettre de comprendre la stratégie. Là, il n’y a aucune communication et c’est dangereux. Ils risquent de le payer au prix fort », dit cet analyste avant de conclure : «Ces licenciements illustrent surtout une absence de stratégie et une entreprise qui tente de perdre le moins d’argent possible.» La dernière hypothèse remet sur la table une rumeur datant de plusieurs années : et si CWT faisait peau neuve dans l’optique d’une fusion avec Amex GBT ?



1.Posté par Veronique le 22/01/2019 09:16
L'auteur qui ne signe pas son article ne connait visiblement pas du tout CARLSON

2.Posté par Margot Ladiray le 22/01/2019 10:58
Bonjour,
Cet article n'est autre que la retranscription de plusieurs témoignages de personnes connaissant très bien CWT. Il ne reflète en aucun cas un avis personnel.

Bien cordialement

Margot Ladiray

3.Posté par Thierry le 22/01/2019 11:58
Cet article tient plus du canard à sensation que de la presse d’investigatIon.
C’est bien dommage.

4.Posté par Michael le 22/01/2019 12:12
Un article avec autant d'élucubrations douteuses ne peut pas être pris au sérieux. C'est l'image de Déplacements pros qui s'en trouve dégradée.

5.Posté par Jean le 22/01/2019 12:20
Un beau torchon comme on en lit régulièrement sur votre site, aucuns noms cités, aucune vérification des sources. Madame Nisio était de loin une des dirigeante les plus inspirantes de ce groupe, merci de ne pas salir son nom de la sorte.

6.Posté par Martin le 22/01/2019 15:26
Donc pour la France, c est parce qu’elle n’était ”pas acceptée en interne” mais pour les autres pays c’était autre chose? Manque de professionalisme de votre part. A vous de citer vos sources, et de vous informer de possibles causes pour les autres pays, afin de permettre aux lecteurs de comprendre la situation. C’est une question de transparence.

7.Posté par jean michel le 22/01/2019 16:07
Quelle que soit la TMC ou l'entreprise de notre industrie concernée, cet article est un torchon de souillure comme Deplacements Pro se plait à écrire et publier anonymement et qui donne une bien piètre image de notre profession. Désolant et honteux !

8.Posté par Antoine le 22/01/2019 16:30
Travaillant à Carlson, ce qui est dit est tout à fait véridique. C'est le sentiment de la plupart des employés en interne. L’anonymisation des sources est devenue la norme, elle ne remet pas en cause le message. Ici tout le monde est venu critiquer mais bizarrement aucun n'a donné les raisons exactes des maux de la société ? Donnez vos explications alors !

9.Posté par Muriel le 22/01/2019 17:00
Que la stratégie de CWT vous interpelle, c’est votre rôle. En revanche, colporter des témoignages offensants et anonymes n’a aucun intérêt. J’ai travaillé avec Brigitte Nisio chez CWT pendant des années et peut affirmer qu’elle était appréciée de ses équipes, ses pairs et son management. Brigitte est un modèle à suivre pour de nombreuses jeunes femmes...

10.Posté par Pascale le 22/01/2019 17:13
Relayer des propos diffamatoires sans mener d'enquête ni vérifier ses sources...C'est plus proche du micro-trottoir que de la presse professionnelle. Et visiblement, je ne suis pas la seule à le penser! Désolant et tellement révélateur de cette époque "je ne sais rien mais je dirai tout". Je suppose que personne n'a pensé à interviewer Mme Nisio ni à lui donner un droit de réponse...

11.Posté par Dominique le 22/01/2019 19:06
C’est triste de salir une entreprise et sa dirigeante de la sorte. On croirait lire non pas un article d’une journaliste mais des commentaires de réseaux sociaux où toutes les haines se déversent sans retenue ni objectivité. Dommage pour votre journal.

12.Posté par virginie le 22/01/2019 19:12
je suis choquée en lisant votre article.
Cela fait plus de 20 ans que je travaille chez CWT France. et j'ai pu assister à plus d'une réorganisation.
C'est d'ailleurs comme cela que les grandes entreprises évoluent.
Vos propos ne sont que spéculations.
Quelles sont vos sources? Non ne le dites pas car cela ne ferait qu'accroite l'image que nous avons de votre journal qui ressemble plus à un radio moquette, d'un niveau de presse people.
Allons un peu de serieux quand on parle de stratégie d'une societé internationale comme CWT.
Et si vous aviez des sources fiables, vous auriez appris que CWT Europe se porte plutôt très bien.
Et vous en prendre à B.Nisio avec de tels propos aussi calomnieux est une grosse erreur car elle est appréciée aussi bien de ses équipes que de nos clients Français et globaux.
J'espère que vous avez mesuré l'impact négatif de votre article pour votre journal.

13.Posté par Muriel le 22/01/2019 19:23
Cet article n’est vraiment pas professionnel, relayant des avis
de sources anonymes en décalage avec la réalité, mais ce qui me choque le plus ce sont les propos offensants et les sous entendus à propos de Brigitte Nisio. En effet, ayant travaillé dans ses équipes, je peux affirmer qu’elle était appréciée des collaborateurs et des clients, elle a beaucoup apporté à CWT

14.Posté par Jacques le 22/01/2019 19:35
Ça se saurait si Déplacements Pro était réputé pour la qualité de ses articles....le Pro est de trop...

15.Posté par Laure le 22/01/2019 19:48
Un pur torchon d'ignominies et de plus anonyme !
DP se complet dans sa bassesse, bien triste pour les TMC.

16.Posté par Ulysse le 22/01/2019 20:04
Le journalisme est l'activité qui consiste à recueillir, vérifier et éventuellement commenter des faits pour les porter à l'attention du public ... L'article ci-dessus ne respecte peu ou prou cela .... mais comme vous l'écrivez, il n'est QUE la retranscription de témoignages ?! Questionnements orientés, jugements sur des personnes honteux, assenements de fausses vérités ... Alors simplement préciser .. CWT, comme vous l'écriviez semaine passée se transforme et se ré-organise ... Donc peu de questions à se poser et pas grand chose d'original la dedans ! Concernant Brigitte Nisio, simplement un parcours qui l'honore et plaide en sa faveur avec deux dernières années, couronnées de belles réussites .. Donc chapeau bas Madame ! Enfin pour ses clients, la balance est largement positive avec de superbes succès significatifs ... Alors BRAVO à CWT.. En espérant que vous proposerez un droit de réponse à CWT et surtout que vous présenterez vos excuses à Madame NISIO

17.Posté par Marie le 22/01/2019 20:18
Racoleur et sans fondements... Je rejoins les commentaires précédents. Ça fait un peu Fox News non? Vous avez manifestement qq chose contre CWT. Avez-vous des billes dans une autre TMC? Soyez transparent!
Si vous aimiez votre métier, vous auriez fait un minimum de recherches sur les raisons qui poussent les grands groupes à consolider par fonction plutôt que par pays. C’est une approche qui fonctionne très bien…même en France. Guillaume Poulain, vous vous dites passionné d’innovation ? Comment pouvez-vous laisser passer ça? Si vous voulez rester crédible dans le monde des affaires, respectez en les règles ou bien allez bosser pour un canard du coin.

18.Posté par Amina le 22/01/2019 20:52
Il est vrai qu'Amex Gbt a pris beaucoup de marchés ces dernières années. Il faut une réponse claire et nette de la part de CWT.

19.Posté par Mehmet le 23/01/2019 00:29
Dans cet article, on trouve tout ce qu’on ne doit pas lire dans un article écrit par un vrai journaliste :

Témoignages fantômes
Diffamation
Aproximations
Des phrases toutes faites qui ne veulent rien dire
Mensonges à gogo...

Quelle honte...

20.Posté par valérie le 23/01/2019 07:59
Quel torchon ! honteux....mais pas étonnant sur ce site ! ....et on parle de presse professionnelle...!!

21.Posté par Armand le 23/01/2019 08:12
Quant on se dit employé CWT on se doit de ne pas ecrire n'importe quoi envers son employeur car on est en colère.
La diffusion de ce genre d'article n'apporte aucun éclairage sur cette société.
Vous devriez en faire un grand débat national et passer sur TPMP....

22.Posté par Cécile le 23/01/2019 09:58
Je suis d'accord avec beaucoup des ces commentaires: article non signé, sources non citées...du coup, cela donne un article forcément pas crédible, colporteur de rumeurs. Où est le travail de journalisme ?

23.Posté par Jean-Charlkes le 23/01/2019 10:39
Franchement pas très professionnel cet article reprenant "ragos" de sources peu fiables.
J’ai personnellement travaillé plus de 10 ans avec Brigitte dans une autre entreprise américaine et je n’ai jamais entendu de telles inepties. C’est justement parce que Brigitte était (et reste) une très performante directrice de clients globaux pendant plus de 10 ans et manager d’équipes qu’elle avait été promue au poste de DG de CWT France. J’ai assisté à de nombreux meetings clients avec Brigitte et ses équipes et croyez-moi l’équipe CWT était très professionnelle et appréciée de nos clients communs.
Nous savons tous comment les organisations matricielles fonctionnent et communiquent en interne notamment sur les réorganisations, le départ de Brigitte comme de ses quatre autres collègues est lié à une réorganisation Européenne, toute autre interprétation est irrationnelle.

24.Posté par Nathalie le 23/01/2019 16:57
Cet article m'a vraiment étonnée, on se demande sur quoi il repose...
Les réorganisations des grands groupes se font sans considération pour le professionnalisme et le dévouement des collaborateurs, quel que soit leur niveau hiérarchique.
Brigitte Nisio est une professionnelle du voyage d'affaires, une femme de caractère - c'est un prérequis à ce poste ! et cela ne plait visiblement pas à tout le monde.
Dommage que Déplacements Pros ne trie pas le bon grain de l'ivraie.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.