Ryanair condamnée pour travail dissimulé

La compagnie Ryanair a été condamnée mardi par la cour d'appel d'Aix en Provence pour travail dissimulé entre 2007 et 2010. Une vieille affaire qui va lui coûter 8,3 millions d'euros.

La compagnie ne s'en est pas vantée, mais la veille même de l'annonce d'ouvertures de 4 bases en France, elle a été condamnée justement pour ne pas avoir autrefois employé de salariés en France sur des contrats locaux, ce qu'elle s'apprête à faire désormais. Il s'agit du dossier de la base de l'aéroport de Marseille, sur laquelle la compagnie a été trainé en justice par les syndicat de pilotes pour "travail dissimulé", entre 2007 et 2010, avant que la compagnie ne se retire de la plate-forme. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé mardi la culpabilité de la compagnie et sa condamnation à une amende de 200.000 euros et à 8,1 millions d'euros de dommages et intérêts.

L'Ursaaf va recevoir 4,5 millions d'euros pour les cotisations éludées, la Caisse de retraite du personnel navigant professionnel de l'aéronautique civile (CRPN) se verra payer 3 millions d'euros, et Pôle Emploi près de 500 000€. La compagnie va devoir afficher la condamnation pendant un mois sur les portes du terminal low-cost de l'aéroport marseillais.