Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 29 Mars 2018

SNCF : un nouveau bras de fer, autour du décompte des jours de grève sur les salaires



La grève qui débutera lundi 2 avril à 19 heures est d'ores et déjà programmée pour 36 jours pendant les 3 prochains mois, avec de sérieuses répercussions attendues sur les déplacements professionnels et d'autres secteurs économiques comme l'hôtellerie. Mais contrairement à l'habitude, si l'on peut dire, la discussion sur le décompte des jours de grève ne se fait pas à la fin du mouvement, elle a déjà débuté. De quoi rafraîchir les élans.



La ministre des transport considère les 36 jours de grève comme un mouvement unique DR
La ministre des transport considère les 36 jours de grève comme un mouvement unique DR
Si les salariés de la SNCF espéraient faire durer le mouvement pour économiser leurs forces, et leur porte-monnaie, la SNCF ne l'entend manifestement pas de cette oreille. Alors que les syndicats entendent voir la retenue se faire, pour chaque jour de grève, à un trentième du salaire mensuel - comme le dit la loi de 1983 sur les fonctionnaires - la SNCF considère qu'il ne s'agit que d'un seul et unique mouvement de grève. "Elle estime justifié d'établir une retenue de salaire proportionnelle à la durée effective de la grève par rapport au temps qui aurait dû être travaillé", explique Bruno Serizay, du cabinet Capstan. Et dans la foulée, la ministre des transport Elisabeth Borne a expliqué jeudi sur Europe 1 que "les jours de grèves ne sont pas payés. Je pense que chacun le comprend", reprenant la position de la direction : "Je pense que les Français ont bien l'impression que c'est un mouvement de grève global. Les règles s'appliquent normalement". La SNCF ajoute que "ce n'est pas la première fois" qu'elle calcule de cette manière et que "c'était déjà le cas en 2016", lors d'un précédent mouvement.

"La direction met la pression pour décourager le mouvement, qui s'annonce très suivi dès lundi soir", déclare Roger Dillenseger, secrétaire général de l'Unsa-ferroviaire. "Nous considérons cette menace comme une réelle provocation. Pour nous, chaque préavis correspond à une grève différente. Il est hors de question de toucher au salaire des jours de repos. Nous allons attendre de voir le nombre de jours décomptés sur les feuilles de paie avant de réagir. Si besoin, cela finira devant la justice".

La ministre des transports doit présenter, ce vendredi, le résultat des discussions qui ont eu lieu jusqu'ici. Il y a quelques jours, elle a semblé prête à renoncer à passer par les ordonnances ce qui privera en grande partie la grève de sa substance.

A noter que la SNCF prévoit d'afficher son programme 48 heures à l'avance pour les TGV et les TER pendant toute la durée du mouvement.

Pour mémoire, le calendrier publié par la CFDT



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.