Une nouvelle enquête confirme l’impact des voyages d’affaires sur la santé mentale

Est-ce que les voyages d’affaires peuvent mener à la folie ? Non, assurément, mais ils ne sont pas sans conséquences sur la santé mentale de ceux qui sont amenés à se déplacer fréquemment pour leur travail.

Cette nouvelle enquête réalisée en Grande-Bretagne par Capita Travel and Events révèle qu’un tiers des personnes au Royaume-Uni se sont senties mal ou ont souffert d’un manque de sommeil à la suite d’un déplacement pour le travail. Bien que certaines personnes aiment voyager, ces voyages peuvent être épuisants et leurs répercussions sur la vie personnelle sont souvent importantes (un précèdent sondage de décembre 2019 le confirmait déjà).

33 % des voyageurs d’affaires admettent que le fait de se rendre à des réunions a eu des répercussions sur leur sommeil et 24 % disent que les départs très tôt le matin et des retours tard le soir ont entraîné une dispute avec leur partenaire.

Le sondage a également révélé qu’un peu plus d’un quart des voyageurs d’affaires ont dit qu’ils étaient arrivés à une réunion pour s’apercevoir qu’il n’était pas nécessaire qu’ils y assistent.

Les résultats ont également révélé que 41 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles finissent par travailler au-delà de leurs heures de travail habituelles lorsqu’elles se déplacent pour le travail.

Bien sûr, un certain degré de déplacement professionnel sera toujours nécessaire, mais en gardant à l’esprit des principes de travail plus intelligents, les employés peuvent être éduqués sur la façon d’éviter les déplacements inutiles, d’adopter de meilleurs comportements et de mieux intégrer ces déplacements dans leur vie afin de réduire l’impact sur leur santé globale.

L’enquête a été réalisée par Capita Travel and Events et le psychologue comportemental Jonti Dalal-Small a commenté les effets secondaires qui accompagnent les voyages d’affaires et comment les atténuer :

« Pour beaucoup, les voyages d’affaires étaient autrefois passionnants, mais pour la plupart des gens, c’est maintenant une véritable corvée. Plutôt que d’être une aventure, il suscite la crainte, l’incertitude et toutes sortes de problèmes. »

 » Si vous aimez les voyages, c’est parce que vous avez le sentiment d’avoir un but dans votre travail. Notre enquête met en évidence le nombre de personnes qui se déplacent pour assister à des réunions sans comprendre pourquoi la réunion a été convoquée ou pourquoi elle est nécessaire. »

Les entreprises doivent donc adopter une politique voyage lisible par l’ensemble du personnel. En faisant du bien-être des employés une priorité, en mettant en œuvre les principes d’un travail plus intelligent et en réduisant les déplacements inutiles, elles peuvent augmenter l’engagement des employés tout en provoquant également une réduction des dépenses.