Le 737 MAX reste cloué au sol

Les analyses des modifications apportées aux logiciels de contrôle des commandes de vol des 737 Max continuent.

- Publicité -

La Federal Aviation Administration communique sur le fait que ses agents continuent d’examiner les changements de logiciels des Boeing 737 MAX qui ne donnent toujours pas satisfaction même après plus de 500 vols. Le régulateur américain ne donne toujours pas de date de remise en service commercial de la famille 737 MAX. La FAA déclare : « Notre  priorité est la sécurité, et nous n’avons fixé aucun délai pour quand les travaux seront terminés ».

Pendant ce temps, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) affirme qu’elle est également toujours en train d’évaluer les changements proposés par Boeing.

La porte-parole de l’EASA n’a pas commenté directement les analyses et études en cours, mais il a déclaré: « Comme nous l’avons dit dans le passé, nous menons un examen indépendant de l’ensemble de l’avion suivant une approche méthodique. Nous aimerions voir le 737 MAX revenir en service dès que possible, mais seulement une fois que nous serons convaincus qu’il est sûr. Cette position n’a pas changé ».

Le Wall Street Journal a indiqué plus tôt que les préoccupations et les désaccords européens en matière de sécurité au sujet des logiciels pourraient prolonger le contrôle des changements et amener les régulateurs européens à retenir leur plein soutien jusqu’à ce que la FAA autorise finalement le 737 MAX à reprendre les vols commerciaux.

Et ce n’est pas tout. La compagnie américaine Southwest dit avoir trouvé des fissures sur des élément critiques de deux de ses Boeing 737 NG. Cette découverte fait suite à une demande urgente de la FAA pour des inspections des fourchettes de jonction entre les ailes et la structure des avions. Les deux avions sont mis hors service.

Comme nous le mentionnons dans notre article du 30 Septembre, la FAA a demandé à ses clients d’inspecter 165 Boeing 737 NG suite à la découverte d’une fissure structurelle sur un petit nombre d’avions.

Côté commandes, Boeing à reçu une commande en septembre pour un monocouloir. Elle a toutefois reçu 25 commandes et 24 annulations ! Le plus étrange dans tout ça c’est que l’action ne bouge quasiment pas… Merci qui ?

L'action Boeing

En attendant, l’usine produit 42 737 MAX par mois qui sont stockés en attendant des jours meilleurs. Avec une telle immobilisation, Boeing pourra se targuer d’être le plus gros producteur d’avions…l’an prochain si tout se passe bien !