Air Caraibes et French bee optent pour l’AOK Pass pour sécuriser les tests PCR

A l’instar d’Air France sur les DOM, les deux compagnies aériennes du groupe Dubreuil vont tester elles aussi, sur leurs destinations long-courrier, cette solution sécurisée de digitalisation du test PCR s’appuyant sur un identifiant QR code.

Singapore Airlines, Alitalia et Etihad testent depuis déjà quelques semaines l’AOK Pass, un certificat sanitaire numérique développé par la start-up du même nom basée à Singapour, fruit d’un partenariat entre International SOS et sa filiale Medaire, la Chambre de Commerce internationale (ICC) et le groupe SGS.

Les deux compagnies sœurs du groupe Dubreuil, Air Caraïbes et la low-cost long-courrier French bee, viennent d’annoncer qu’elles allaient tester elles aussi ce certificat digital sanitaire, dès le mois de mars, sur les lignes reliant Paris-Orly à la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, La Réunion et la Polynésie française. Air France a également annoncé cette semaine son intention de le tester pendant quatre semaines entre Paris CDG et les Antilles, à compter du 11 mars.

> Lire aussi : Air France expérimente une solution anti-faux tests

L’application retenue par les deux groupes français coche de nombreuses cases : elle est conçue pour être interopérable avec les autres systèmes ; elle permet d’éviter le problème des faux tests papier ; elle assure aux passagers « la confidentialité de leurs données de santé personnelles » ; elle est sécurisée en se basant sur la technologie blockchain. Outre les résultats des tests, l’application doit, à terme, intégrer les informations sur la vaccination. AOK Pass pourra alors certifier d’une vaccination Covid-19.

Rappelons que l’offre de certificat sanitaire numérique est aujourd’hui pléthorique. Parmi les initiatives, on peut citer l’application VeriFly actuellement testée par British Airways et American Airlines. Autre initiative, le CommonPass, créé par le projet suisse The Commons Project Fondation avec l’appui du Forum économique mondial. Lufthansa, Virgin Atlantic, United, Swiss ou encore JetBlue ont déjà annoncé qu’elles accepteraient ce passeport de santé numérique. Le IATA Travel Pass est pour sa part testé aujourd’hui par les principales compagnies du Golfe, Qatar Airways, Emirates et Etihad, ainsi que par le transporteur centre-américain Copa Airlines. On peut également citer la nouvelle solution Health Protect du fournisseur de technologie pour l’industrie du transport aérien SITA, testée en liaison avec l’application SimplyGo.