Coronavirus : Air France conserve son plan de vol a minima fin avril

Avec la poursuite de la crise du Covid-19, la compagnie française opère à peine 5% de ses vols, par rapport à son activité habituelle. Une reprise progressive du trafic est prévue à compter du 11 mai.

Comme nous l’indiquions ce mardi dans notre article Air France entame son plan de reprise le 11 mai, la compagnie française compte faire monter très lentement en puissance son programme de vol, dès la mise en œuvre des premières mesures de déconfinement, pour atteindre 30 % de son trafic habituel en juillet. Aujourd’hui, elle n’assure plus, en effet, que quelques rares dessertes régulières, opérées à des fréquences réduites. Ainsi, pour la semaine du 27 avril, son plan de vol est semblable à celui des semaines précédentes, avec des ajustements toujours possibles.

Sur le domestique, Air France opère toujours sur Marseille, Nice et Toulouse au départ de Paris CDG, trois dessertes sur lesquelles elle envisage une hausse des rotations à compter du 11 mai, en même temps que la réouverture d’autres destinations hexagonales.

Sur le long-courrier, son programme est inchangé par rapport aux précédentes semaines : la compagnie relie Paris CDG à l’Amérique du Nord (Los Angeles, New York, Montréal et Mexico), à l’Amérique du Sud (Rio et São Paulo), à l’Asie (Tokyo), à l’Afrique (Cotonou, Dakar et Abidjan, d’autres destinations étant à l’étude) et l’Outre-Mer dans le cadre de la continuité territoriale (Cayenne, Saint-Denis de la Réunion, Pointe-à-Pitre et Fort-de-France).

Son programme est également le même que la semaine dernière sur le moyen-Courrier, soit des vols depuis Paris CDG sur Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Dublin, Édimbourg, Francfort, Genève, Lisbonne, Londres, Madrid, Munich, Stockholm, Zurich.