La filière événementielle finalise un Protocole sanitaire

Formé de Coésio, Créalians, France Congrès et événement, LÉVÉNEMENT, SYNPASE, Traiteurs de France et UNIMEV, le collectif représentatif de la Filière événementielle propose aux pouvoirs publics un protocole sanitaire adapté pour organiser la reprise.

- Publicité -

Les organisations professionnelles de la filière événementielle, depuis le début de la crise, se sont unies pour défendre la sauvegarde des métiers qu’elles représentent. Elles ont rapidement proposé aux services de l’Etat des mesures concrètes à mettre en place rapidement (DéplacementsPros du 23 avril).

Le secteur événementiel travaille également sur la rédaction d’un référentiel sanitaire commun pour :

o Adresser des gages au gouvernement, pouvoirs publics (administrations…), collectivités territoriales.
o Renouer avec la confiance des clients et partenaires (mise en avant dialogue et bonne coordination entre les métiers).
o Inscrire l’événementiel comme une des briques de la chaîne d’accueil en France, et en cohérence, privilégier les interactions et complémentarités avec la filière tourisme au plan local.
o Informer les entreprises de la filière sur les bonnes pratiques à mettre en place (protection des salariés, organisation, adaptations techniques, etc.).
o Accroître dans la durée l’efficacité des mesures/pratiques définies et leur bonne cohérence entre les métiers.

Pour rappel la filière est engagée depuis plus de 10 ans dans l’éco-responsabilité (collectif RSE- EVENEMENT) et s’inscrit donc dans une logique d’amélioration continue. Enfin, ce protocole ne sera bien sûr pas figé et aura vocation à évoluer en fonction à la fois des préconisations sanitaires nationales et des remontées de terrain des entreprises utilisatrices. Ce protocole sera établi sur la base des dernières recommandations des autorités de santé.

Rappelons que l’Alliance France Tourisme a également détaillé récemment certaines mesures spécifiques au secteur événementiel, afin de créer un « choc de confiance » sanitaire.

Formation du personnel et des prestataires
Établissement d’un Référentiel de sécurisation sanitaire des événements, en concertation avec les autorités, diffusion à l’ensemble des entreprises-membres et mise à jour le cas échéant au regard des bilans d’efficacité établis par les professionnels à partir de leurs retours terrains.

Gestes Barrière 
. Dans un premier temps, du 11 mai au 15 juillet, réouverture des seuls événements professionnels, dont les comportements sont plus simples à évaluer et à contrôler, pour tester l’ensemble des mesures qui seront mises en place et bénéficier d’un retour d’expérience.
. Registre des entrées / sorties avec obligation de passer par l’accueil ; information à donner par le responsable de site.
. A partir du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public, il est proposé de diviser les capacités normalement autorisées. Cette disposition implique de disposer d’une solution de comptage fiable permettant de connaitre l’effectif présent à chaque instant : – Pour les centres de congrès : 1 personne pour 2,5 m² – Pour les parcs des expositions : 1 personne pour 3 à 5 m². Au-delà du 15 juillet 2020, une révision des calculs d’effectif pourra être progressivement opérée pour tendre vers les dispositions prévues dans le règlement de sécurité contre les risques de panique et d’incendie.
. Pour les évènements sportifs, réouverture progressive et adaptée jusqu’au 30 juillet, avec un public ciblé : 20 à 30 % des jauges / abonnés et partenaires.
. Dans les structures où cela est possible, création d’un espace de restauration temporaire dans le hall s’il est plus grand que les restaurants.
. Suppression d’1 chaise sur 3 en salles de réunion et restaurants.
. Fermetures des buvettes et hospitalités.
. Identification des zones à fortes densités lors d’événements (accueil, restauration, toilette…) afin de mettre en place des dispositifs renforcés de désinfection.
. Pendant les périodes de montage et de démontage d’un évènement : Appliquer les préconisations gouvernementales en matière de sécurisation sanitaire des employés, en s’inspirant notamment des mesures mises en place dans le secteur du bâtiment et le secteur de la propreté, et en les adaptant le cas échéant.
. Pendant l’événement : Appliquer les préconisations gouvernementales en matière de sécurisation sanitaire des employés, en s’inspirant notamment des mesures mises en place dans le secteur du commerce de détail et le secteur de la propreté, et en les adaptant le cas échéant.

Communication sur les mesures à mettre en place
En amont et quelques jours avant la tenue de l’événement, sensibiliser les publics événementiels aux règles de sécurité sanitaire générales (notamment les Gestes Barrière et les règles de distanciation) et particulières (liées aux rassemblements événementiels) à travers les relais de communication de l’organisateur auprès de ses publics (site internet, messageries, réseaux sociaux, etc.). L’association des professionnels de l’événementiel s’engage à diffuser auprès de ses membres toutes les mesures de sécurité sanitaire.

Long Terme
Si le port du masque devient obligatoire, installation de caméras détectrices de port du masque.