France : le trafic aérien a grimpé de +6,7% en novembre

Le ciel français s'est montré dynamique au mois de novembre. Le trafic passagers a progressé de 6,7% par rapport à la même époque l'année dernière. Les voyageurs d'affaires et les passagers ont été plus nombreux dans les avions aussi bien sur le segment domestique qu'international.

Le trafic passagers domestique affiche une hausse de 3,9% en novembre. Les liaisons transversales métropolitaines sont toujours aussi dynamiques avec une croissance de +14,4%. En revanche après un répit de quatre mois, les dessertes de la capitale chutent à nouveau assez sensiblement (-2,1% en novembre et -1,7% en cumul annuel).

Le trafic aérien entre la Métropole et les Outre-Mer reste très favorable avec +8,3% en novembre.

Le trafic international toujours aussi robuste
Le trafic passagers international garde la forme avec une croissance de +7,5% en novembre. Le rapport TendanCiel ajoute "L’Amérique reste aux avant-postes (+13,5%) et creuse plutôt l’écart avec ses poursuivants ce mois-ci : en net rebond, l’Afrique (+7,4%) devance l’Europe (+6,7%) et l’Asie (+6,2%)".

Avec +34,1%, le Brésil affiche la plus forte hausse de trafic passagers. Toutefois, cette performance est à tempérer car le pays avait enregistré l'année dernière de faibles résultats. De plus, les États-Unis (+16,9%), la Turquie (+13,4%), la Tunisie (+13,3%), le Canada (+12,7%) et l'Allemagne (+10,0%) présentent un taux de croissance à deux chiffres pour le second mois consécutif. Ils ont été, par ailleurs, rejoints par le Maroc (+12,6%) et le Sénégal (+12,3%).

Par contre, l’Algérie est à nouveau en recul (-5,9%).

Des retards plus nombreux
Si on avait observé une stabilisation de la régularité en octobre, la ponctualité des vols s'est à nouveau détériorée : le taux des vols retardés de plus d'un quart d'heure au départ s’établit à 22,0%, soit 1,9 point de plus qu’en 2017.

Le retard moyen au départ (tous vols confondus) s’élève à 12,2 minutes, soit 1,4 minute de plus qu’en novembre 2017.