Hôtellerie : un premier trimestre 2023 porté par l’événementiel

204

Pour le premier trimestre 2023, l’hôtellerie française affiche un chiffre d’affaires en hausse de 30%, avec une forte hausse du taux d’occupation en janvier et février. Des chiffres portés par l’activité événementielle. 

Le cabinet In Extenso dévoile son baromètre des performances hôtelières en France pour le premier trimestre 2023. Par rapport à 2022, le marché enregistre une forte hausse d’occupation en janvier (+64%), février (26%) et en mars (4%). Pour le mois de mars, le ralentissement du taux d’occupation s’explique en partie par le fait que les mouvements sociaux ont conduit de nombreux voyageurs à annuler leur réservation. Le chiffre d’affaires continue sa progression pour s’établir à 58€ HT par chambre pour le premier trimestre 2023 soit une hausse de 31% par rapport à la même période en 2022. « La progression du taux d’occupation devrait se poursuivre, porté par l’organisation de grands rendez-vous professionnels (Lyon Pollutec), culturels (Foire de Paris, Festival de Cannes) et sportifs (Roland Garros, Tour de France, Coupe du Monde de rugby) », commente Olivier Petit, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie.

A Paris, le taux d’occupation atteint 76% en mars, une hausse de 5% par rapport à mars 2022. La hausse du taux d’occupation du mois de mars est particulièrement notable dans les segments intermédiaires, selon In Extenso. La recette moyenne par chambre louée augmente également de 27% par rapport à mars 2022 et le chiffre d’affaires hébergement s’établit à 166€HT par chambre louée. En région, le taux d’occupation pour le mois de mars a poursuivi sa progression, atteignant 55%, porté par le tourisme des vacanciers et le tourisme d’affaires grâce à l’organisation d’événements professionnels, notamment à Lyon, Bordeaux et Montpellier. Le prix moyen par chambre louée s’établit à 87€HT soit une augmentation de 9% par rapport à mars 2022. Sur la Côte d’Azur, l’activité MICE booste également l’activité, notamment à Cannes, avec un taux d’occupation sur les trois premiers mois de l’année de 48% toutes gammes confondues, soit +19%.