B737 Max: un avion « défectueux et dangereux » selon le Congrès américain

Cloué au sol depuis le 13 mars 2019 à la suite de deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes, le Boeing 737 Max vient d’être jugé « fondamentalement défectueux et dangereux » par la commission des transports du Congrès américain.

Ce devrait être un coup fatal pour le B737 Max dont le constructeur s’obstine à vouloir le faire revoler d’ici l’été prochain. Le Congrès américain évoque des erreurs de conception et de certification qui démontrent la nécessité de réformer la législation et les réglementations relatives à la certification des avions de ligne.

Une double mise en cause de Boeing et de la FAA, l’autorité américaine de l’aviation. « Le fait que plusieurs erreurs de conception technique ou erreurs de certification aient été jugées ‘conformes’ par la FAA illustre un besoin crucial de réformes législatives et réglementaires », détaille la commission des transports dans son rapport préliminaire. « Développer un avion commercial conforme aux règlements de la FAA mais fondamentalement défectueux et dangereux met en évidence un système de surveillance de l’aviation qui a désespérément besoin de changements », indique également la commission.

Le géant aéronautique de Seattle ne réussira certainement pas à sauver son 737 Max dont il a du arrêter la production en janvier dernier. C’est maintenant que l’avionneur doit prouver que sa volonté de « changement de culture interne pour restaurer la réputation de l’entreprise, ainsi que les liens de confiance avec les autorités et les compagnies clientes, » n’était pas qu’un simple effet d’annonce à l’occasion du remplacement, le 13 janvier, de Dennis Muilenburg par David Calhoum à la tête de l’entreprise.