Harcèlement : le patron de la GBTA innocenté mais pas réintégré

Le Pdg de la Global Business Travel Association (GBTA), Scott Solombrino, qui a fait l’objet d’une enquête pour des faits de harcèlement et qui a été placé en congé administratif depuis le 19 juin, a finalement été blanchi de toutes les accusations portées contre lui.

« Aucune inconduite ou faute juridique de M. Solombrino n’a été constatée concernant ces allégations« , a déclaré le conseil d’administration dans un communiqué de presse.

Néanmoins, l’association et M. Solombrino ont convenu qu’il était temps pour lui de chercher d’autres opportunités, selon la déclaration, qui ne détaille pas si un accord financier de sortie a été conclu.

C’est un courriel anonyme qui a déclenché l’affaire. Dans ce message signé « personnel actuel et ancien de la GBTA« , il était fait état de la « mauvaise conduite » de Scott Solombrino accusé d’avoir créé « un environnement de travail hostile aux femmes et aux minorités raciales, et d’avoir effectué des « commentaires racistes, diviseurs et désobligeants. »

La GBTA a fait appel au groupe Polsinelli – un cabinet d’avocats basé à New York qui représente l’association depuis longtemps – pour mener l’enquête. Certains, y compris les employés actuels, ont estimé que les liens étroits compromettaient l’objectivité des investigations.

Au fil de l’enquête, les principaux partenaires historiques ont publiquement désavoué l’organisation. En interne, huit membres de l’équipe dirigeante de GBTA, chacun avec un titre de vice-président ou plus, ont envoyé une lettre le 20 juin au conseil d’administration corroborant les allégations anonymes qui ont lancé l’enquête et citant des « incidents supplémentaires » non détaillés dans les allégations mais qui seraient pertinents pour l’enquête.

Les résultats de l’enquête viennent de mettre un terme à cette affaire. Une sortie (à peu près) honorable pour Scott Solombrino, même si l’association a décidé de ne pas le réintégrer dans ses fonctions qu’il avait du abandonner après avoir été mis en congé administratif.

En attendant la nomination d’un nouveau patron, la GBTA est actuellement dirigée par Dave Hilfman, directeur exécutif intérimaire, qui a remercié le Pdg « démissionné » pour ses « 25 années au service de la GBTA et pour sa passion et son engagement à faire progresser l’industrie du voyage. Nous souhaitons à Scott beaucoup de succès dans ses futurs projets« ,a-t il ajouté. 

Une façon de se faire virer sans pour autant perdre (totalement) la face.