Amex GBT : « La gestion du voyage d’Affaires sera beaucoup plus complexe qu’auparavant »

A l’occasion du lancement d’une nouvelle plateforme baptisée Travel Vitals, Marilyn Markham, Product Strategy Director chez American Express Global Business Travel, nous expose la vision d’Amex GBT concernant le futur du voyage d’Affaires et de sa gestion post-crise. 

- Publicité -

DéplacementsPros.com : Pouvez-vous nous présenter Travel Vitals ? Qu’a-t-elle de plus que les autres plateformes Amex GBT ?

Marilyn Markham : Travel Vitals est la toute première plateforme ouverte à tous et pas uniquement à nos clients. L’objectif est avant tout d’aider le marché du business travel dans sa reprise post-confinement. Elle a été pensée et développée très rapidement, en seulement 8 semaines, afin de répondre aux besoins durant cette crise. Pour cela, nous avons étroitement collaboré avec nos clients et les voyageurs. Nous avons également davantage intégré la gestion de risques, notamment en la déléguant pour la première fois à une équipe en interne qui travaille en collaboration avec l’équipe voyages. Nous misons sur les synergies des services pour créer la meilleure plateforme.

Quels types de données utilisez-vous et où allez-vous les récolter ?

Nous parlons de 2 types de données. La première concerne les données territoriales fournies par une société partenaire dont le travail est de récolter les données liées au risque sanitaire, humain … Nous recevons tout cela via une API de façon journalière. Deuxièmement, nous récoltons toutes les datas liées au voyage en lui-même, transport, hébergement… Nous le faisons manuellement auprès de chaque fournisseur. Chaque agent a ainsi une liste spécifique avec des informations à aller chercher chaque jour afin d’enrichir notre base de données. L’automatisation de ce process est en cours mais étant donné le peu de délai que nous avions, nous nous sommes dirigés vers de la récolte manuelle. Il y a une réelle attente concernant la fédération entre tous les acteurs du travel afin de récolter et partager ces données, mais nous n’y sommes pas encore malheureusement.

Pensez-vous que cette crise va permettre d’accélérer la digitalisation dans le secteur, notamment au sein des entreprises ?

Cette crise va permettre d’accélérer la transition vers le digital c’est certain, tout comme pour le partage des données. Le frein face auquel se retrouvaient les entreprises la plupart du temps pour accélérer leur digitalisation était que le marché ne s’arrêtait jamais. Cette crise nous permet pour la première fois de dire stop, de nous reconcentrer sur l’essentiel et de repenser notre façon de faire. La reprise sera différente et les entreprises vont davantage prioriser leurs projets. 

Les priorités vont-elles changer ? Comment voyez-vous la reprise ?

La priorité pour nous va effectivement concerner la digitalisation et nous avons déjà pris beaucoup de vitesse sur ce type de projet. Nous sommes dans une phase d’exécution et plusieurs équipes se concentrent à 100% sur divers projets. Cette pause « forcée » nous a permis de créer davantage de lien avec nos clients, nous avons été bien plus à l’écoute de leurs besoins et nous avons pu engager un dialogue constructif avec eux, notamment autour de l’évolution de la gestion du voyage d’affaires. A mon sens, cette crise, et notamment le télétravail, va permettre de repenser le voyage d’affaires en véritable « événement ». Si les outils digitaux nous permettent de collaborer à distance rien ne remplace le contact humain et cette crise nous l’a confirmé.

Comment pouvez-vous aider les gestionnaires de voyages et les entreprises à mieux voyager ?

Si les gestionnaires de voyages vont pouvoir créer une offre propre à leur entreprise nous souhaitons, en plus, leur donner des outils pour mieux gérer leur communication . Leur permettre de gagner du temps et en sécurité. Cela va être un véritable enjeu dans les prochains mois. Nous avons récemment proposé une nouvelle solution qui permet d’envoyer une notification à tous les voyageurs présents sur place selon une zone géographique définie. Si j’ai 6 collaborateurs aux Etats-Unis et qu’il se passe quelque chose, ils pourront ainsi tous recevoir un message leur demandant de revenir au plus vite. Les rapports que nous leur fournissons, notamment sur le risque, sont également plus enrichis avec des mises à jour constantes. A mon sens, l’information est désormais essentielle et la gestion du voyage d’Affaires sera beaucoup plus complexe qu’auparavant. Notre objectif est de leur facilité la tâche et de leur donner des outils pour y parvenir.