La parole aux VIP (1/2) – Quels sont les faits marquants du business travel ?

936
Politique voyage : “Désormais, soit notre cabinet refacture les déplacements, soit… il n’y a plus de déplacements”

Jeudi 28 mars, à l’occasion, des Travel d’Or, événement phare d'Eventiz Media Group, L’Echo touristique avait réuni 100 personnalités qui ont marqué de leur empreinte l’industrie du voyage. Cette réunion de VIP était en fait une forme de célébration du 90ème anniversaire de notre média “frère”. DeplacementsPros n’allait pas laisser passer l’occasion d’interroger quelques-uns de ces happy-few.

Bien sûr, c’est à celles et ceux ayant œuvré dans le domaine du business travel que nous avons tendu notre micro. Puisque la célébration d’un anniversaire est aussi l’occasion de contempler les années écoulées, nous leur avons posé une question simple : 

Quels sont les faits marquants du business travel ces dernières années ou décennies ?

Valérie Boned, présidente des Entreprises du voyage

“Covid et IA”

Pour cette industrie qui, il faut le rappeler, réalise 70% du chiffre des agences, il y a bien sûr eu le Covid. Mais c’est aussi le secteur du voyage qui a eu une reprise plus difficile, si on compare au loisir. Et, selon moi, l’autre fait, c’est l’émergence de l’IA générative qui va remettre en cause le métier, la façon de répondre au client.

Jean-Louis Baroux, président d’APG World Connect

“B747 et lowcost”

L’arrivée des Boeing 747 avec Panam à Paris en mars 1970. Ça a changé notre façon de voyager : des prix plus bas, un confort amélioré. Et l’arrivée des lowcost - Southwest aux Etats-Unis, puis Easyjet en Europe. Ce dernier fait impacte aussi le voyage d’affaires, ne serait-ce que parce qu’il a influé sur la stratégie des compagnies traditionnelles.

Georges Rudas, ex-CEO Amadeus France

“E-ticket et SBT”

La mise en place, à partir de la fin des années 90 du billet électronique, qui prendra une dizaine d’années pour s’étendre à toutes les compagnies, a changé beaucoup de choses. La mobilité en général, le déplacement pro en particulier, en a été grandement facilitée. Et l’autre fait, en lien avec le web et l’IT, c’est l’émergence des outils de réservation en ligne. Ça avait commencé dans le loisir puis certains acteurs, dont Amadeus avec AETM en Europe et Sabre aux Etats-Unis, s’y sont mis dans les années 1990 pour le business travel. Aujourd’hui, ces solutions sont adoptés à plus de 80% dans certains pays. C’est moins en Espagne ou en Italie, mais c’est le cas en France avec son gros réservoir de déplacements domestiques, comme aux Etats-Unis. 

Laurent Abitbol, président de Marietton, Havas et Selectour

“Les angoisses !”

Première angoisse : le NDC. La deuxième : le manque de fidélité de certains fournisseurs.

 

Ziad Minkara, PDG de CDS Groupe

CDS Groupe entre en Allemagne et ne compte pas s'arrêter là

“Internet et Smartphone”

Selon moi, sans aucun doute, la digitalisation à partir des années 2000 et la démocratisation d’Internet. Et l’autre fait, qui lui est lié, c’est le smartphone. Il est logique que (téléphone, ndr) mobile et mobilité soient intimement liés.

Marie Allantaz, consultante en stratégie

“Commission zéro et Amex GBT/CWT”

2005 et la commission zéro qui a complètement transformé le secteur : une restructuration totale du marché avec la transformation des agences traditionnelles en TMC, l’arrivée de la technologie. Je dirais aussi la professionnalisation des acheteurs sur ces sujets; en France, on peut, citer la création de l’AFTM. Et le dernier fait c’est ce rachat de CWT par Amex GBT, qui pourrait redistribuer les cartes et peut-être offrir des opportunités à des acteurs plus locaux.

> Voir le 2ème volet de cette série