Toulouse Blagnac: l’actionnaire chinois a vidé les caisses… ou presque!

L'actionnaire chinois de l'aéroport de Toulouse Blagnac est parvenu à ses fins. Il a obtenu le feu vert pour la redistribution de dividendes exceptionnels. Toutefois, au lieu des 17,5 millions avancés en juin 2016, les actionnaires se partageront "seulement" 15 millions d'euros.

En juin dernier, Casil Europe, le consortium chinois qui détient 49,99% de l’aéroport de Toulouse, proposait la distribution d'un dividende exceptionnel de 17,5 millions prélevée sur une réserve de la plate-forme (constituée de 70 millions d'euros). Cette demande avait créé une ambiance électrique entre les collectivité et l'actionnaire chinois. L'ordre du jour avait alors été repoussé.

Le sujet est finalement revenu sur la table de l'Assemblée générale extraordinaire du 20 octobre... pour être validé. Mais l’enveloppe des dividendes a été réduite à 15 millions d'euros. L'installation assure que "Le montant adopté (15 M€, soit moins de 25% des réserves distribuables) n’aura aucun impact sur la capacité d’investissement de l’aéroport ; son versement interviendra au démarrage des travaux du projet de reconfiguration de l’aérogare, tel qu’adopté par le Conseil de Surveillance".

Par ailleurs, les statuts de l’entreprise ont également été modifié en faveur des collectivités locales et de la CCI de Toulouse. "Ce vote concrétise l’engagement pris par Casil Europe de donner à ces actionnaires un poids renforcé dans les décisions majeures concernant l’évolution d’ATB, qui seront prises à la majorité des deux tiers. Cette délibération garantit également leur représentation au Conseil de Surveillance".