Cyberattaque easyjet : des avocats demandent 20 milliards d’euros d’indemnisation pour les passagers

Le cabinet d’avocats international PGMBM a lancé une action collective devant la Haute Cour britannique au nom des clients d’easyJet touchés par la cyber-attaque qui a visé la compagnie aérienne.

- Publicité -

EasyJet a révélé la semaine dernière que les données personnelles sensibles de neuf millions de clients avaient été exposées lors d’une violation de données en janvier.

Bien que la compagnie aérienne ait averti le bureau du commissaire à l’information du Royaume-Uni à ce moment-là, elle a attendu quatre mois pour en informer ses clients.

Le cabinet d’avocats estime, aujourd’hui, que le préjudice subi par les passagers se chiffre à 2 000 livres Sterling par personne, soit la somme colossale globale de 18 milliards de livres (20 milliards d’euros) au regard des neufs millions de personnes dont les données ont été exposées.

Tous les clients d’easyJet concernés dans le monde entier peuvent se joindre, sans frais, à la plainte et à la demande d’indemnisation.

Les avocats de PGMBM rappellent « qu’en vertu de l’article 82 du règlement général sur la protection des données de l’UE (RGPD), les clients ont droit à une indemnisation pour les inconvénients, la détresse, la gêne et la perte de contrôle de leurs données personnelles. »