EasyJet France offensive dans des régions encore «sous-connectées»

La compagnie à bas coûts britannique enregistre une croissance de 12% son activité cette année en France, pays où elle a ouvert 35 nouvelles lignes cette année.

EasyJet plc a réalisé une forte performance et délivré des résultats conformes aux attentes (*). «L’année a pourtant été assez difficile. Nous sommes dans une fin de cycle sur le plan économique, avec une croissance faible et des prix du carburant en hausse, sans oublier les incertitudes liées au Brexit» a constaté François Bacchetta, directeur d’easyJet pour la France, lors d’un point presse ce mardi à Paris.

- Publicité -

La compagnie à bas coûts britannique continue néanmoins de marquer des points, et notamment dans l’Hexagone. Easyjet France a enregistré une croissance de 12% de son trafic sur son dernier exercice clôturé fin septembre. Une croissance portée par l’ouverture d’une base à Nantes, sa septième en France, où elle a positionné trois avions. Elle a ainsi ouvert 35 nouvelles lignes cette année dans l’Hexagone, presque autant que l’année dernière (36). «Nous avons transporté 21,8 millions de passagers et détenons 16% du marché total en capacité en France», détaille François Bacchetta, notant la part importante des voyageurs d’affaires (24%) profitant à la fois «de nos fréquences et horaires qui intéressent les entreprises».

François Bacchetta n’a pas dévoilé les projets d’ouvertures de lignes de la compagnie pour l’an prochain, mais indiqué que le lancement d’une nouvelle base en province n’était pas à exclure, que «les régions françaises (étaient) sous-connectés», et cité en exemple Rennes où le potentiel est important. Il a par ailleurs confirmé avoir demandé des créneaux horaires à Orly, disponibles suite à la défaillance d’Aigle Azur, et indiqué qu’il positionnerait un septième appareil sur la plateforme du sud de Paris s’il obtenait des slots.

EasyJet a rappelé également que la compagnie, dont la flotte est tout Airbus, serait le premier utilisateur de l’A320neo en Europe d’ici 2022, et misait désormais en priorité sur cet appareil équipé de 185 sièges.

François Bacchetta s’est enfin félicité de la double annonce d’Easyjet sur le plan environnemental, soit la décision de devenir la première compagnie aérienne majeure à neutraliser 100% des émissions carbone de ses vols, et de signer un accord de recherche de l’avion hybride et électrique avec Airbus, initiatives détaillées dans notre article easyJet: neutralité carbone et partenariat avec Airbus sur l’avion hybride.

(*) EasyJet plc a bouclé son exercice fin septembre sur un chiffre d’affaires en hausse de 8,3%, pour un bénéfice courant avant impôt en baisse de 26% à 427M£. Son nombre de passagers a atteint 96,1 millions (+8,6%). Les réservations enregistrées pour le premier semestre de l’année financière 2020 sont rassurantes. easyJet prévoit une hausse de capacité de l’exercice s’achevant le 30 septembre 2020 dans le bas de la fourchette historique de 3 à 8% par an.