Emirates reprend son programme complet de vols vers les Etats-Unis

Alors que la compagnie aérienne avait stoppé ses vols en direction des Etats-Unis à cause du déploiement de la 5G, Emirates rétablit l’ensemble de ses opération à compter du 21 janvier. 

Une décision qui faisait suite à un imbroglio entre les sociétés télécoms américaines et les compagnies aériennes autour du déploiement du réseau 5G sur le sol américain. Pour rappel, plusieurs compagnies, dont Emirates, avaient annoncé l’arrêt de leurs opérations dans certains aéroports et déclaré travailler, « en étroite collaboration avec les avionneurs et les autorités compétentes pour atténuer les problèmes opérationnels ». 

La compagnie émiratie a ainsi déclaré aujourd’hui reprendre l’ensemble de ses vols à destination des Etats-Unis, dont Chicago, Dallas, Miami ou Seattle, suite à la levée des précédentes restrictions sur les opérations aériennes concernant les appareils Boeing. 

À partir du 21 janvier, Emirates rétablit ainsi ses opérations de vols en Boeing 777 vers Chicago, Dallas Fort Worth, Miami, Newark, Orlando et Seattle. Les liaisons Emirates à destination de Los Angeles, New York JFK et Washington DC demeurent inchangées. Les vols vers Boston, Houston et San Francisco, sur lesquels la compagnie avait temporairement déployé des A380 les 20 et 21 janvier, seront de nouveau assurés en Boeing 777 à partir du samedi 22 janvier.

« Nous nous excusons auprès de nos clients pour la gêne occasionnée après la suspension
temporaire des vols vers certaines de nos destinations américaines. La sécurité demeurant notre priorité absolue, nous ne prendrons jamais de risques à cet égard. Nous sommes ravis d’apprendre que nous pouvons reprendre nos liaisons vers les États-Unis, essentielles pour les voyageurs et les opérateurs de fret. Nous sommes toutefois très conscients qu’il s’agit d’un sursis temporaire et qu’une résolution à long terme serait nécessaire. Emirates continue à travailler en étroite collaboration avec les constructeurs aéronautiques et les organismes de réglementation concernés pour assurer la sécurité et la continuité de nos services », a déclaré la compagnie à travers un communiqué.