Incivilités routières: quelles sont les pires régions de France ?

« Tu vas la pousser ta bagnole espèce de c…ard » !  C’est en Ile-de-France que les automobilistes sont les plus grossiers au volant. La Fondation Vinci Autoroute vient de publier son baromètre annuel des incivilités routières.

- Publicité -

Les automobilistes parisiens ont le sang chaud et le verbe haut. Les insultes fusent sur le bitume francilien. C’est effectivement en Ile-de-France que se produisent le plus grand nombre d’incivilités au volant.

Des incivilités qui peuvent dégénérer rapidement, causant parfois des drames. 3 conducteurs sur 10 pourraient devenir violents à la suite d’un reproche sur leur conduite.

Le baromètre nous apprend que :

-1 conducteur français sur 5 admet ne plus être la même personne lorsqu’il est au volant et s’estime plus nerveux, impulsif ou agressif ;
-70 % des conducteurs français reconnaissent qu’il leur arrive d’injurier les autres conducteurs ;
-34 % « collent » délibérément le véhicule d’un conducteur qui les énerve ;
-87 % des conducteurs français avouent avoir déjà eu peur du comportement agressif
d’un autre conducteur. 

La grande majorité des Français se montre très indulgente envers sa propre conduite, mais nettement moins envers celle des autres. Ainsi, 96 % des conducteurs français citent au moins un adjectif positif pour se décrire au volant alors qu’ils sont 89 % (+ 4 points en 1 an) à citer au moins un adjectif négatif pour décrire le comportement des autres. Les conducteurs s’estiment avant tout vigilants (76 %), calmes (50 %) et courtois (29 %). À l’inverse, ils n’hésitent pas à qualifier la conduite des autres d’irresponsable (45 %) de dangereuse (40 %), de stressée (35 %) et d’agressive (33 %).

Pourtant, la prévalence des incivilités sur les routes françaises interroge sur la complaisance qui prévaut chez les conducteurs à l’égard d’eux-mêmes : 70 % des conducteurs français reconnaissent injurier les autres conducteurs; 56 % (- 3 points par rapport à 2019) klaxonnent de façon intempestive les conducteurs qui les énervent; 34 % collent délibérément le véhicule des conducteurs qui les énervent; 27 % doublent par la droite sur l’autoroute (- 4 points) et 18 % vont même jusqu’à descendre de leur véhicule pour s’expliquer.

Voici le classement peu enviable des tarés du volant, avec entre parenthèses la tendance par rapport au classement de l’année dernière : 

N°1 – Île-de-France : 26% (hausse)
N°2 – Hauts-de-France : 21% (hausse)
N°3 – Provence – Alpes-Côte d’Azur : 19% (baisse)
N°3 ex-æquo – Bourgogne – Franche-Comté : 19% (hausse)
N°5 – Bretagne : 18% (baisse)
N°5 ex-æquo – Pays de la Loire : 18% (hausse)
N°7 – Normandie : 17% (hausse)
N°8 – Auvergne : 16% (hausse)
N°8 ex-æquo – Occitanie : 16% (hausse)
N°10 – Nouvelle Aquitaine : 15% (hausse)
N°11 – Grand-Est :14% (hausse)
N°12 – Centre – Val de Loire : 13% (baisse).

Au niveau national, les incivilités concernent 18% des automobilistes et c’est en hausse par rapport à 2019.