Les patrons de Hong Kong Airlines ont cinq jours pour sauver la compagnie

Le gouvernement de Hong Kong a déclaré lundi que la compagnie aérienne doit trouver de nouvelles liquidités ou des investisseurs de dernière minute, faute de quoi sa licence d’exploitation risque d’être suspendue ou même révoquée.

- Publicité -

Hong Kong Airlines est au bord du dépôt de bilan. Victime d’une forte concurrence mais également de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et du mouvement de manifestation pro-démocratie qui secoue l’ancienne colonie britannique depuis près de six mois, la compagnie contrôlée par le conglomérat chinois HNA Group est à court d’argent. Elle n’a toujours pas pu verser les salaires de novembre à ses employés.

La compagnie avait annoncé le mois dernier mettre fin à tous ses vols vers les Etats-Unis. Une réduction de voilure de mauvais augure pour le transporteur qui semble être engagé dans une recherche effrénée de réduction des coûts d’exploitation. 

Le délai fixé par les autorités hongkongaises court jusqu’au samedi 7 décembre. Si vous avez prévu de voyager à bord d’un appareil de Hong Kong Airlines passé cette date, n’oubliez pas de vérifier le statut de votre vol sur le site de la compagnie

En cas de faillite, la compagnie asiatique viendrait compléter la liste, déjà bien remplie, des transporteurs ayant cessé toute activité cette année : Jet Airways, Aigle Azur, XL Airways ou encore Thomas Cook.