South African Airways envisage de licencier un cinquième de ses effectifs

La compagnie nationale South African Airways pourrait se séparer de 1000 de ses 5200 employés afin de faire face à un très lourd endettement.

- Publicité -

Le plan de restructuration qui vient d’être présenté est destiné à sauver la compagnie « techniquement en faillite », confrontée à une dette qui dépasse 1,3 milliard d’euros, plus que l’ensemble de ses actifs dont elle devra céder une partie car les banques refusent désormais de lui prêter plus d’argent. 

SAA, qui emploie au total près de 5.200 personnes, traverse depuis des années de sérieuses turbulences financières et ne doit sa survie qu’aux aides budgétaires d’urgence répétées que lui accorde l’Etat sud-africain actionnaire.

« Il est urgent de mettre un terme aux pertes que nous subissons depuis des années. C’est pourquoi nous engageons un plan de restructuration », explique la direction de la compagnie aérienne. « Ces décisions difficiles sont nécessaires pour remettre SAA sur de meilleurs rails ».

La PDG de SAA s’est engagée à « limiter au maximum » l’impact social de cet effort mais a estimé à « approximativement 944 » sur 5.150 le nombre d’emplois « susceptibles d’être affectés ».