Uber récupère sa licence à Londres

Uber a obtenu une nouvelle licence d’exploitation de 18 mois à Londres ce lundi 28 septembre. La justice a conclu que l’entreprise présentait des garanties de sécurité jugées désormais « convenables. »

Le tribunal de Westminster a donné raison à Uber près d’un an après que l’autorité de régulation « Transport for London » (TfL) ait refusé au géant du Vtc une prolongation de licence pour des raisons de sécurité.

Le magistrat en charge du dossier a justifié sa décision en indiquant qu’il avait « suffisamment confiance dans le fait que Uber ne représente plus un risque pour la sécurité publique, malgré des erreurs dans le passé.« 

Le juge a également précisé qu’Uber avait renforcé les processus de contrôle pour lutter contre la fraude documentaire et la fraude à l’assurance et qu’elle « semble maintenant être en première ligne pour relever un défi à l’échelle de l’industrie ».

L’une des principales préoccupations de TfL en matière de sécurité lors du refus de renouvellement de licence, en novembre dernier, était que jusqu’à 14 000 trajets Uber avaient été effectués par des conducteurs sans permis se connectant frauduleusement à l’application en utilisant les papiers d’identité d’autres personnes.

La nouvelle licence de 18 mois sera assortie de 21 conditions, proposées conjointement par TfL et Uber, qui, selon Uber, devraient servir de référence pour tous les services similaires à Londres.