Vol British Airways percuté : le drone serait en fait… un sac plastique !

Le pilote du vol British Airways Genève – Londres du 17 avril avait prévenu les autorités que son avion avait heurté un drone lors de son atterrissage. Une enquête a été ouverte et l'AAIB, l'agence britannique sur les accidents aériens, a conclu finalement que l'appareil n'avait pas été percuté par un drone. Les experts penchent pour un sac plastique.

Les acteurs de l'aérien sont assez préoccupés de voir de plus en plus de drones voler près des aéroports. Lorsque le pilote du vol British Airways Genève – Londres du 17 avril a révélé qu'il pensait avoir été percuté par un drone pendant l'atterrissage de son avion, les inquiétudes ont grandi.

Mais il semblerait dans ce cas précis qu'aucun drone n'était à proximité de cet A320. Le ministre des Transports Patrick McLoughlin a d'ailleurs assuré "Ce n'était pas un incident avec un drone". La porte-parole du Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) explique: "Nous avons fait une enquête préliminaire mais il n'y avait pas assez d'information sur l'objet en question pour aller plus loin". Le secrétaire d'état chargé des transports Robert Goodwil a reconnu de son côté: "Il n'y a pas pas de dommage sur l'avion et il y a, en effet, des spéculations qui avancent que c'était un sac plastique...". Une rencontre avec la pollution, en quelque sorte.