A Dubaï, une bataille de géants et des milliards au compteur !

Le salon aéronautique de Dubaï en cours depuis dimanche dernier est vraiment le théâtre d'une bataille de géants entre les constructeurs Airbus et Boeing. Une chose est certaine, les voyageurs d'affaires ne devraient pas manquer d'avions dans la prochaine décennie !

Après l'uppercut lancé par Boeing avant même le salon, en Chine, et une commande de 300 Boeing, confirmée par un deuxième coup au menton de 40 Dreamliners via Emirates dès le premier jour du salon, le constructeur européen semblait faire grise mine, attendant désespérément une hypothétique commande d'A380 par la même compagnie du Golfe.

La riposte est venue finalement pour Airbus de l'américain Indigo pour une autre commande monstrueuse de 430 appareils d'un coup, dans la famille des A 320.

Allait-on en rester là ? Pas du tout ! Boeing dégaine une commande de flydubai, compagnie low cost du Golfe elle aussi, pour 225 avions 737 MAX, dont 175 fermes. Valeur totale cette fois, 27 milliards de dollars (22,8 milliards d'euros) au prix catalogue.

Un autre leaser riposte, le loueur d'avions CDB Aviation Lease Finance, qui aligne un peu plus de 5 milliards de dollars pour acheter mercredi quelques 90 A320neo. Bon, il faut bien le reconnaître, il s'agit d'une confirmation de commande, en fait.

Il reste que les milliards s'alignent comme par magie sur le tapis vert de Dubaï, donnant le tournis aux spectateurs. Mais offrant du travail aux deux constructeurs qui, il faut le savoir, en transmettent beaucoup à des fournisseurs européens, même en ce qui concerne l'Américain. Et offrant du même coup de nouveaux moyens de transport aux futurs voyageurs d'affaires...