Air France : des négos pour désamorcer la grève

Elles se sont montrées plutôt patientes et coopératives depuis l'arrivée de Ben Smith à la tête d'Air France/KLM, mais la prudence des organisations syndicales va t-elle perdurer ? Deux réunions de négociations sont organisées cette semaines, elles donneront sans doute le ton de l'automne social au sein de la compagnie tricolore.

Les voyageurs d'affaires peuvent-ils dormir sur leurs deux oreilles et programmer tranquillement leurs déplacements professionnels ? C'est toute la question qui se pose derrière les réunions de négociations sur les salaires. Selon l'AFP, la direction d'Air France a convié les organisations syndicales représentatives à deux réunions de négociation cette semaine mercredi matin et jeudi après-midi.

Le nouveau patron a semblé avoir désamorcé les colères en obtenant l'approbation du syndicat des pilotes SPAF avec une augmentation générale de 4% finalement pas très éloignée de l'offre de Jean-Marc Janaillac, même si elle n'est pas tout à fait à la hauteur des 5,1% réclamés finalement. L'offre, selon les informations fournies par certains syndicats, serait de 2% de hausse rétroactive au 1er janvier 2018 et 2% de hausse au 1er janvier 2019, avec une réunion en octobre 2019 pour "discuter de l'avenir", a indiqué mardi dernier l'intersyndicale. Les organisations syndicales souhaitent en savoir davantage sur cette proposition, orale jusqu'ici.