Grève Air France : l’UNSA condamne les négociations séparées avec les pilotes

Considérant les relations entre la Direction d'Air France et les pilotes comme une "scène de ménage", l'UNSA critique les négociations séparées menées par les pilotes et considère que la direction de la compagnie mène "double jeu".

Alors qu'Air France connaitra ces 3 et 4 mai un nouvel épisode de grève et que se poursuit la consultation menée par la direction de la compagnie, des scissions apparaissent entre pilotes, PNC et personnels au sol. "Si la Direction se montre inflexible dans le cadre de la NAO, elle est beaucoup plus conciliante pour obtenir un consensus avec les Pilotes dans un accord spécifique. À l’issue d’une conclusion qui sera certainement positive, cela se traduira par une augmentation significative de la masse salariale, écrit l'UNSA dans un tract, considérant que la Direction de la compagnie est plus conciliante avec les uns qu'avec les autres, parlant ainsi d'un "double jeu".

Le syndicat donne deux exemples "significatifs" : une valorisation spécifique de Noël et l’acceptation de la Direction de discuter d’une prime pour accompagner la révolution numérique pour les pilotes. Pour l'UNSA DGSI, "de telles majorations salariales devraient concerner tout le personnel car ce n’est en aucun cas une spécificité Pilotes !".

Le syndicat UNSA réclame la transparence sur les négociations en cours avec les pilotes, et souligne : "Plus que jamais nous sommes convaincus que si le OUI l’emporte, les vrais perdants seront en tout premier lieu le PS et les PNC. La Direction et les Pilotes continueront alors leur vie de couple, parsemée de scènes de ménage et de réconciliations !"