Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Dimanche 10 Février 2019

Paris attaque Airbnb en justice



Nouveau bras de fer entre la mairie de Paris et Airbnb. La municipalité a assigné en justice la plate-forme de location américaine. Elle lui reproche de ne pas respecter la législation française qui réclame entre autres l'enregistrement des hébergements. L'amende pourrait atteindre plus de 12 millions d'euros.



Paris part en guerre contre Airbnb
Paris part en guerre contre Airbnb
Paris repart en guerre contre Airbnb. Elle a assigné en justice la plate-forme de location. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, explique dans Le Journal du Dimanche du 10 février 2019 "Nous ne pouvons pas accepter qu’Airbnb et consorts ne respectent pas la loi".

Selon elle, les agents de contrôle de la ville ont recensé 1000 annonces proposant des logements non enregistrés, en violation ainsi de la législation française. L'élue ajoute qu'elles sont "passibles chacune de 12.500 euros d’amende. L'addition totale pourrait alors s'élever à 12,5 millions d'euros maximum".

Elle espère par sa démarche "provoquer un électrochoc pour en finir avec ces locations sauvages qui dénaturent certains quartiers parisiens". 

Anne Hidalgo ajoute "Je n’ai rien contre les Parisiens qui louent leur logement quelques jours par an pour mettre du beurre dans les épinards. Le problème, ce sont les multipropriétaires qui louent toute l’année des appartements aux touristes sans les déclarer, et les plates-formes, complices, qui les accueillent."

Airbnb se défend
Airbnb a réagi par le biais d'un communiqué. L'entreprise américaine assure avoir "déjà mis en œuvre des mesures adaptées, avec plusieurs plates-formes de location meublée touristique, afin d’aider les hôtes parisiens à louer leur logement en conformité avec les règles applicables, et ce dans le respect de la réglementation européenne". Elle ajoute "Pour autant, nous maintenons que la réglementation mise en place à Paris, dont un Parisien sur cinq subit les conséquences, est inefficace, disproportionnée, et contraire à la réglementation européenne. Nous espérons pouvoir travailler avec tous les acteurs concernés à des solutions réellement adaptées aux villes françaises et à leurs habitants."

Airbnb a versé plus de 24 millions d’euros de taxe de séjour aux villes françaises pour l’année 2018. Paris est la municipalité ayant reçu le plus gros chèque (7,5 millions d’euros). Elle est suivie par Nice (1,1 million d’euros) et Marseille (1 million d’euros).


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.