Ryanair annonce une perte de 20 millions d’euros au troisième trimestre

La compagnie aérienne irlandaise à bas coût fait état de pertes ce lundi matin. Une baisse des bénéfices qui intervient alors que le transporteur pratique une politique de prix bas qu'il entend poursuivre tout au long de cette année.

La faiblesse des tarifs avait conduit la compagnie, il y a deux semaines déjà, à revoir à la baisse, pour la deuxième fois en trois mois, ses prévisions de bénéfices pour l'ensemble de l'année.

Ryanair s'attend à ce que son bénéfice pour l'année se terminant à la fin du mois de mars, baisse de plus de 30% en raison d'un mélange de grèves estivales, de prix du pétrole plus élevés et de surcapacité à courte distance en Europe, rappelant ce lundi qu'elle ne pouvait exclure une nouvelle dégradation de sa situation.

"Nous ne partageons pas les récentes perspectives optimistes de certains concurrents selon lesquelles les tarifs aériens augmenteront à l'été 2019 ", a déclaré la compagnie aérienne irlandaise dans sa déclaration de résultats.

"En l'absence de nouvelles faillites de compagnies aériennes de l'UE, et en raison de la chute récente des prix du pétrole, nous nous attendons à ce que la capacité excédentaire de transport à courte distance se maintienne jusqu'en 2019."

Trafic du mois de janvier
Ryanair a accueilli 10 millions de passagers dans ses avions au mois de janvier, ce qui représente une hausse de 7% par rapport à la même époque l'année dernière. En prenant en compte les 300 000 voyageurs gérés par Laudamotion dont Ryanair détient désormais 100% du capital, le groupe irlandais a transporté 10,3 millions de personnes. Cela représente une croissance de 11% par rapport à janvier 2018. Le taux de remplissage moyen est de 91%.

Sur les 12 derniers mois, la compagnie a géré 140,2 millions de passagers, soit une progression de 8%.