Uber et Cabify quittent les rues de Barcelone

Uber et son concurrent espagnol Cabify ont mis leur menace à exécution. Les deux VTC quittent les rues de Barcelone après le vote de la nouvelle réglementation entourant leurs activités dans la région.

Uber va stopper son application à Barcelone à partir de ce 1er février 2019. La branche espagnole du VTC américain a expliqué dans un communiqué "Devant les restrictions pour les VTC approuvées par le gouvernement de Catalogne, nous nous voyons obligés de suspendre le service d'Uber X à Barcelone à partir de demain" (vendredi).

Son concurrent ibérique Cabify a pris une décision similaire. Il estime que "Les mesures artificielles et hautement restrictives que (la nouvelle réglementation) impose de manière immédiate au secteur VTC détruisent complètement le marché".

Ce texte, établi après une importante grève des taxis barcelonais qui dénonçait la concurrence déloyale des VTC, est en effet très contraignant pour les services d'Uber & co.

La nouvelle loi catalane oblige les clients à réserver un VTC au moins 15 min à l'avance. Par ailleurs, les autorités locales peuvent étendre le délai jusqu'à une heure si elles le souhaitent. La nouvelle réglementation interdit également la géolocalisation pour les services VTC.

Si les taxis de Barcelone ont stoppé leur mouvement après la présentation de la nouvelle réglementation régionale, leurs collègues de Madrid continuent la grève entamée quelques jours auparavant dans l'espoir d'obtenir un texte similaire.