L’aéroport d’Heathrow s’équipe d’un système anti-drones

265

Le Royaume-Uni sait mieux que personne à quel point les drones peuvent perturber le trafic aérien. En mars dernier, il a introduit une législation visant à élargir à cinq kilomètres la zone d’interdiction de vol des drones autour des aéroports. Aujourd’hui, pour faire appliquer les nouvelles règles, l’aéroport londonien vient d’installer un système de détection et d’identification des drones non autorisés.

Ce système unique baptisé « Counter Drone » a été conçu pour l’aéroport d’Heathrow par Operational Solutions Ltd. En plus de détecter et de suivre les drones non autorisés, le système permettra de localiser les pilotes de drones, qui peuvent être condamnés à des peines allant jusqu’à cinq ans de prison pour avoir volé sans autorisation dans une zone de restriction de vol au Royaume-Uni.

Selon Bloomberg, la technologie du Counter Drone utilise un système de radar holographique, le même que celui utilisé à l’aéroport Charles de Gaulle de Paris. Il n’est pas clair, cependant, si le système d’Heathrow inclut un moyen de désactiver les drones une fois qu’ils ont été identifiés.

De meilleurs systèmes de détection des drones devraient permettre d’éviter des problèmes majeurs de trafic aérien. En 2018, des drones volant près de l’aéroport Gatwick de Londres pendant la période de pointe des voyages de vacances ont touché 110 000 passagers et 760 vols. Plus récemment, la police a arrêté des manifestants pour le climat qui ont tenté de fermer l’aéroport d’Heathrow en utilisant des vols de drones illégaux. En plus d’assurer la sécurité des passagers et du personnel de l’aéroport, le système pourrait aider à réduire le gaspillage de carburant par l’empilement des vols et les retards causés par l’utilisation non autorisée de drones.