Ryanair menace de porter plainte contre les aides publiques aux compagnies

Les aides publiques aux compagnies aériennes devraient être réparties équitablement, considère le patron du transporteur irlandais.

600.000 livres pour EasyJet, 7 milliards d’euros pour Air France, peut-être bientôt 10 milliards pour Lufthansa. Les aides publiques aux transporteurs aériens s’accumulent et, potentiellement, vont se multiplier. Hier, le syndicat des transporteurs autonomes français (SACRA) demandaient sa part du gâteau.

Ryanair a décidé d’emprunter un chemin plus radical. D’après Bloomberg, son dirigeant, Michael O’Leary, estime que toutes les compagnies devraient être soutenues de manière équitable. En conséquence, il a adressé une lettre à la commissaire européenne chargée de la concurrence, Margrethe Vestager. Très offensif, il y déclare son opposition au « don arbitraire de milliards d’euros des pays de l’UE à leurs compagnies nationales inefficaces ».

Il précise que si aides il doit y avoir, elles devraient se baser sur la base du volume de trafic aérien de chaque compagnie dans tel ou tel pays. A défaut de quoi, il menace de porter plainte devant la justice européenne.