Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ebola : un syndicat d'Air France demande la suspension des vols vers Conakry et Freetown


Face à l'épidémie d'Ebola, les organisations internationales multiplient les mesures et recommandations pour rassurer les voyageurs et les professionnels. Mais leur appel au maintien des vols n'a pas convaincu le Syndicat National du Groupe Air France. Il a lancé une pétition demandant l’arrêt des dessertes vers les pays touchés par la maladie.



Alors que plusieurs compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers les pays touchés par le virus Ebola (Guinée, Sierra Leone, Nigeria et Liberia), Air France atterrit toujours à Conakry et Freetown, les capitales de Guinée et de Sierra Leone. Dans un communiqué, elle assure «suivre en temps réel l'évolution de la situation» dans les zones «où une veille épidémiologique permanente est en place». Elle indique aussi avoir instauré un «dispositif spécifique Ebola». Il indique entre autres aux équipages comment réagir face à un passager malade suspect à bord. Mais ses déclarations n'ont pas rassuré ses employés. Le Syndicat National du Groupe Air France a lancé une pétition qui réclame «l’arrêt immédiat de la desserte des pays touchés par le virus Ebola en Afrique de l’Ouest». L'organisation ajoute que «la poursuite des vols sur ces destinations est une mise en danger grave des équipages de la compagnie, et au‐delà du risque sanitaire, cette situation présente un facteur de stress important pouvant nuire à la qualité de la tache sécurité des PNC, ainsi qu’un risque psycho‐social avéré pour notre population».