Best Western France : un chiffre d’affaires Corporate en hausse de plus de 9% en 2018

Malgré un climat économique et social complexe, Best Western a réalisé de très belles performances en 2018. Le groupe hôtelier affiche un chiffre d'affaires en hausse 63% dans l'Hexagone. Le segment Business Travel a été particulièrement dynamique avec pour sa part une augmentation du chiffre d'affaires Corporate de plus de 9%

Grève, mouvement des gilets jaunes... 2018 n'a pas été tendre avec le secteur de l'hôtellerie. Toutefois, Best Western est loin de faire grise mine. Le président du groupe d’hôtels indépendants en France, Quentin Vandevyver, se réjouit lors d'une conférence de presse organisée au Best Western Premier Hôtel Littéraire Le Swann, le 13 mars 2019 "Nous affichons un résultat très positif en 2018, aussi bien sur le marché Monde que France" .

A l'échelle mondiale, la holding a enregistré un chiffre d’affaires centralisé annuel en augmentation de +14%, porté par l’évolution du nombre de nuitées en hausse de +11,2% et une hausse du prix moyen de +2,4%.

Le segment France de l'entreprise n'a pas à pâlir, non plus. Il a vu son chiffre d’affaires centralisé bondir de +63% en 2018 pour atteindre le montant record de 112 millions d’euros. Le prix moyen a de son côté progressé de +6% à 117€ tandis que le volume de nuitées s'est envolé de +53% pour atteindre les 954 202 nuitées. "Ces croissances sont le résultat de l'amélioration de la distribution grâce entre autres à notre partenariat avec Booking.com", précise Olivier Cohn, Directeur Général de Best Western France. Autre sujet de satisfaction : "Nous avons une sur-performance par rapport au marché. Notre RevPAR a progressé de 12% en 2018 alors que la moyenne nationale est de 6%", ajoute le président du groupe.

2018, un bon cru sur le segment corporate
La clientèle Business du réseau français de Best Western Hotels & Resorts a aussi fait preuve d'un beau dynamisme. Le portefeuille clients corporate a généré un chiffre d’affaires de 11,5 millions d’euros, soit une hausse de +9,52%. Le groupe explique "Ce résultat est principalement dû aux partenariats avec les consortias, Carlson et Amex, et à l’animation des comptes étrangers. Le nouveau partenariat avec Egencia, déployé en cours d’année a connu, quant à lui, un bon démarrage".

Les tarifs négociés/contrats chaines représentent 65% du chiffre d'affaires corporate. Les offres publiques promotionnelles et les tarifs consortias ont pour leur part généré respectivement 17% et 18% du CA Business Travel.

En 2018, l’offre séminaire poursuit son développement et consolide ses résultats. Les clients séminaire ont continué de privilégier en priorité les régions Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Portées par la croissance française de 2017, les sociétés de l'Hexagone ont misé sur le MICE en 2018 avec une hausse de la dépense moyenne de +15% par rapport à 2017. Le groupe ajoute "Les points de contacts récurrents avec les comptes clés ont permis de consolider un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros, tandis que les campagnes marketing et le travail de qualification ont permis de générer près d’1,5 millions de revenus avec de nouveaux clients drainés par le site Internet et la ligne téléphonique commerciale Séminaire".
Best Western France mise sur son programme de fidélité
Le programme de fidélisation Best Western Rewards a généré près de 60 millions d’euros dans les hôtels du réseau français en 2018. Ce chiffre record, en hausse de 18% par rapport à 2017, s’explique par "un engagement plus important des membres par la hausse du recrutement des membres sur le web, estimée à +29% et par la hausse du prix moyen par nuit".

L'entreprise compte continuer à s'appuyer sur son programme de fidélité. Elle a redéfini les tarifs dédiés aux membres pour gagner en attractivité et en compétitivité. Ils se verront ainsi remettre de -5% à -10% sur le tarif du jour et -5€ sur tous les tarifs publics.

Par ailleurs, le NPS - indicateur qui mesure la propension des clients à recommander un établissement - est passé de 45,7 à 51,8 en un an. Quentin Vandevyver explique "la stratégie de montée en gamme, les projets de rénovation et de décoration ont été autant de facteurs qui ont justifié la hausse du niveau de satisfaction des clients".

Le réseau français qui a totalement repensé son portefeuille ces dernières années, a intégré 18 nouveaux établissements en 2018 et a atteint 283 adresses à fin décembre.

Le segment luxe dans le viseur en 2019
Best Westerm compte s'appuyer sur sa dernière acquisition WorldHotels - annoncée mi février – pour se renforcer sur le Luxe et ainsi "couvrir tous les segments de marché" tout en renforçant "son image de marque, son positionnement et sa compétitivité". De plus, le groupe va aussi miser sur ses deux nouvelles marques lifestyle de boutiques-hôtels : Sadie Best Western et Aiden by Best Western. Ainsi après le lancement du premier Aiden à Séoul, la France va accueillir le second établissement de la jeune enseigne. Il ouvrira ses portes à Margny-Lès-Compiègne au cours du premier semestre 2019.