Ces compagnies suspendent la desserte de Téhéran

546

Face aux tensions au Moyen-Orient, où la crainte d’une escalade de la violence entre Israël et la République Islamique d’Iran se fait sentir, plusieurs compagnies aériennes occidentales ont suspendu leurs liaisons vers Téhéran et évitent l’espace aérien iranien.

Dans la nuit du samedi 13 avril 2024 au dimanche 14 avril 2024, la République Islamique d’Iran a mené une attaque contre Israël à l’aide de drones et de missiles. Une opération dont ont eu vent en amont les services de renseignements américains notamment, permettant aux transporteurs aériens de modifier leur programme de vol par mesure de sécurité.

Dès le vendredi 12 avril 2024, Lufthansa a ainsi suspendu ses liaisons hebdomadaires entre Francfort et Téhéran, et ce, jusqu’au 18 avril 2024 au minimum. Il en va de même pour Austrian Airlines tandis que d’autres transporteurs – Qantas, Singapore Airlines, SWISS ou encore KLM – ont annoncé la suspension de tous leurs vols passant par l’espace aérien iranien.

Ainsi, pour relier l’Asie à l’Europe, Singapore Airlines modifie ses routes pour éviter de survoler l’Iran. Pour assurer la sécurité de sa liaison Londres – Perth, Qantas fait désormais escale à Singapour pour se réapprovisionner, tandis que la route modifiée au retour profite de vents favorables et peut ainsi s’effectuer en direct.

Swiss Airlines indique également éviter les espaces aériens israélien, irakien, iranien et libanais dans son programme de vol. Air France et KLM poursuivent la desserte de l’aéroport international israélien Ben Gurion-Tel Aviv, malgré avoir annoncé l’annulation de ses vols au-dessus de l’Iran et de la majeure partie d’Israël.