Rail : Kevin Speed opérera 3 axes en France à la fin 2028

367

Suite à la publication d’un avis favorable de l’Autorité de régulation des transports sur l’accord-cadre entre Kevin Speed et SNCF Réseau, Kevin Speed devient le premier acteur du rail à opérer des axes en France avec les trains Ilisto.

Ce mercredi 22 mai 2024, l’Autorité de régulation des transports (ART) a publié son avis sur l’accord-cadre d’accès au réseau signé le 29 février entre l’opérateur ferroviaire français Kevin Speed et SNCF Réseau. Dans son avis, l’ART confirme que cet accord-cadre « ne fait pas obstacle à l’utilisation de l’infrastructure par d’autres candidats ou services de transport ».

> A lire aussi : Kevin Speed ou vivre à Amiens et travailler à Paris avec un train à 5€

Un accord-cadre de 10 ans renouvelables

La durée de dix ans renouvelables de l’accord-cadre est jugée conforme au droit applicable au regard des investissements particuliers consentis et des risques, et les stipulations contractuelles entre les parties n’ont pas reçu d’objections impactant l’équilibre de l’accord.

L’ART a par ailleurs pris acte du feu vert de l’ensemble des Régions concernées par les dessertes ilisto, celles-ci n’ayant pas saisi l’ART à l’échéance le 12 avril.

Kevin Speed devient ainsi le premier acteur du rail, complémentaire à SNCF Voyageurs, à obtenir ce niveau de confiance du ministère des Transports, des collectivités territoriales et de l’autorité indépendante qu’est l’ART.

> A lire aussi : Rail : « A priori, pas de nouveaux opérateurs en France d’ici 2026 »

“Nous nous réjouissons de l’avis de l’ART qui conforte l’accord-cadre conclu en février dernier. L’engagement des autorités françaises renforce l’intérêt du projet ilisto pour nos grands investisseurs privés français et étrangers, alors que nous sommes en train de lever 1,2 milliard d’euros. Cette nouvelle avancée nous rapproche davantage encore de la mise en place effective des trains ilisto sur les rails, au bénéfice de tous,” a commenté Laurent Fourtune, président de Kevin Speed, dans un communiqué.

Ilisto assure la desserte de villes moyennes

L’ART rappelle que « le dispositif d’accord-cadre constitue un outil efficace de gestion de la capacité sur le réseau ferroviaire » et recommande de nouveau à SNCF Réseau de s’engager dans le développement d’accords-cadres d’accès au réseau pour le service de transport de voyageurs.

> A lire aussi : L’espagnole Renfe viendra concurrencer la SNCF sur le rail français

ilisto est ainsi le premier opérateur en service libre organisé à s’engager sur la desserte des villes moyennes et des territoires français. A l’horizon fin 2028, Ilisto  prévoit d’opérer des trains omnibus sur trois axes  Lille Flandres – TGV Haute-Picardie (Estrées-Deniécourt) – Paris Gare du Nord ; Strasbourg – Lorraine TGV – Meuse TGV – Champagne-Ardenne TGV – Paris Gare de l’Est ; et Lyon Part-Dieu – Mâcon-Loché TGV – Le Creusot-Montceau-Montchanin TGV – Paris Gare de Lyon.