Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mardi 11 Février 2014

Les billets de train gratuits coûteraient plus de 100 millions d’euros par an à SNCF


Comme chaque année, la Cour des Comptes délivre ses certificats de bonne ou de mauvaise conduite. Dans le long rapport livré ce 11 février, la SNCF est à nouveau épinglée pour la fourniture de billets gratuits à son personnel.



Estimée à plus de 100 millions d’euros par an, cette somme loin d’être «négligeable» pour les sages qui comprennent mal les largesses de la compagnie des chemins de fer en faveur d’une famille très élargie qui intègre les grands-parents et les enfants jusqu’à 21 ans.

Parmi les aberrations du système, on note que le nombre de cheminots réellement concerné par cet avantage est faible : moins de 15 % sont en activité ! Au total, plus d’un million de personnes (dont plus de 400 000 retraites) bénéficient de ces avantages dont la remise à plat pourrait engendrer une révolte sociale.

Guillaume Pepy n’a jamais caché que ces avantages compensaient des salaires dont la progression était très ralentie ces dernières années. Le Figaro évoque la demande de la cour des comptes d’engager «une remise à plat rapide du système». Un vœu pieu car il y a peu de chances que SNCF le fasse.

Télécharger ci-dessous le rapport dédié aux "facilités de circulation"

2_9_facilites_de_circulation_sncf_tome_ii.pdf 2_9_facilites_de_circulation_SNCF_tome_II.pdf  (300.07 Ko)

Notez




1.Posté par Georges le 12/02/2014 10:44
Bonjour,
Extrait du rapport: "Selon la méthode et les
hypothèses retenues, les évaluations de l’impact total des facilités de
circulation du personnel et des ayants droit sur les comptes de la SNCF
vont d’une cinquantaine de millions d’euros à des sommes dépassant
significativement 100 M€". On constate donc que pour le titre de votre article vous avez une préférence inexpliquée pour les estimations les plus hautes.
Quant à la Cour des Comptes, elle ne précise pas comment sont faits ces calculs alors que c'est fondamental. La question principal est de savoir comment les cheminots et leurs ayant-droits voyageraient s'ils n'avaient pas accès au train gratuit. La réponse paraît assez évidente: ils feraient comme tout le monde, ils resteraient chez eux ou prendraient leur voiture, pour la plupart. Ensuite, y-a-t'il un "effet d'éviction"? Oui, très certainement: dans les trains de pointe. Et dans ces cas-là, on peut leur demander de payer un peu plus ou de laisser place aux voyageurs qui payent. Mais pour l'essentiel, je pense personnellement qu'il vaut mieux un cheminot dans un train pas plein et qui roule de toute façon, que dans une voiture de plus sur la route.
Et les cheminots et leurs familles sont des "pionniers" du transport en commun. Etant moi-même fils de cheminot, j'ai été habitué pendant vingt ans à prendre systématiquement le train. J'ai passé mon permis de conduire très tard, et ai depuis toujours une intolérance aux embouteillages qui fait que j'ai le réflexe "transports en commun" pour tous mes déplacements, la voiture ne venant qu'en second choix (voir quatrième choix: après la marche et le vélo). Depuis vingt ans que je paye mes billets de train, je suis un excellent client de la SNCF. J'ai très largement rendu ce qu'elle m'a donné: ça aussi, la Cour des Comptes devrait l'intégrer dans ses calculs!

2.Posté par TOIN le 14/02/2014 08:44
Ce n'est pas le fait que les salariés de la sncf ou d'autres entreprises bénéficient d'avantages qui soit choquant, c'est le fait que TOUS en profitent. Du salarié de base au cadre très supérieur alors que ce dernier gagne suffisamment pour se payer ses billets de train ou d'avion. Ces facilités devraient être inversement proportionnelles au salaire. D'autant plus que les salariés les plus pauvres de ces entreprises en "profitent" moins que les plus riches...c'est cet avantage sans nuance qu'il faut dénoncer comme celui d'accorder des réductions ou la gratuité pour les musées ou le cinéma à tous ceux en dessous d'un certain âge sans tenir compte de la notion de revenus...



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.