Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 27 Août 2015

Parking : la tarification au quart d'heure se révèle ruineuse !



Après avoir analysé les tarifs de 302 parkings dans 31 départements français, l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) est parvenue à la même conclusion que UFC-Que Choisir : la mise en place de la tarification au quart d'heure pour les parkings, entrée en vigueur le 1er juillet, a conduit non pas à la baisse des prix espérée mais une augmentation !



Le rapport de la CLCV montre que la tarification au quart d’heure, prévue par la loi Hamon, est globalement bien appliquée (83% des parkings l'ont mis en place). Il précise toutefois que "les professionnels ont cherché une compensation en augmentant les tranches de tarif à l’heure ou pour vingt-quatre heures".

En effet, les parkings ont en partie compensé la mise en place du paiement au quart d'heure par l’augmentation des forfaits horaires. Le prix d'une heure de stationnement a grimpé de 8,1% ou encore de + 6,4% pour 2h et + 11,1% pour 24h. Ainsi "Avec ces hausses tarifaires, celui qui reste 2h15 dans un parking paye moins qu’avant (-2,1%), grâce à la tarification au quart d’heure, mais celui qui reste 1h55  payera plus qu’avant du fait de l’augmentation des forfaits horaires", explique l'association.

Elle pointe également d'autres problèmes. L'affichage des prix insuffisant. Elle remarque que l’automobiliste utilise un parking sans avoir eu un accès préalable (de la voie publique) aux prix appliqués dans 34% des cas. La CLCV demande ainsi "de rendre l’affichage obligatoire des tarifs et qu’ils soient visibles de la voie de circulation ainsi qu’à distance (site internet, smartphones, comparateurs)".

Elle regrette également la rareté des périodes de gratuité. Les parkings ne proposent pas cette offre dans 56% des cas, "alors qu’au regard de l’intérêt général cette mesure parait utile dans les lieux de stationnement fréquents et de courte durée (dépose minute, regroupement de commerces de type boulangerie etc)", ajoute l'organisation.