Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


SNCF : du rififi chez les chefs ?


Evoqué hier au conditionnel par le Figaro, le départ possible de Mireille Faugère, la Directrice Grande ligne de la SNCF ne serait que l’aboutissement de grandes manœuvres engagées très discrètement à la tête de la SNCF. Si le sort des personnes est toujours important, ce sont plutôt les buts visés qui interrogent le personnel présent à la direction de l’entreprise nationale. Renouveler l’image ou l’approche commerciale de la SNCF ne sera pas une tâche facile.



Plus vite, plus lisible et plus efficace. Selon des bruits internes, Guillaume Pepy, le Président veut booster l’avenir de l’entité ferroviaire et lutter contre l’immobilisme de certains. Il sait que l’ouverture à la concurrence demande de l’ambition même si tous les experts pensent qu’il faudra quelques années avant que la SNCF ne soit réellement bousculée. Aujourd’hui, les projets sont nombreux. Une politique tarifaire lisible, une gestion des offres professionnelles mieux pensées, une refonte des services en gare sans oublier le grand projet européen nécessaire aux interconnexions techniques et commerciales. Sans oublier les relations avec RFF (Réseau ferré de France) qui mériterait mieux qu’une froide cohabitation. La refonte de l’organigramme du « board » de la SNCF serait même envisagée avec une répartition des tâches plus claires, des objectifs plus précis et une meilleure communication entre les directions. Les délégations régionales pourraient, elles aussi, être concernées par ce mouvement de fond avec une remise à plat des couvertures géographiques. Enfin, la paix sociale, élément clé du développement du groupe est menacée. Les syndicats reprochent à la direction de ne pas être écouté et envisagent de nouvelles actions pour janvnvier ou février 2010.
A date, il ne s’agit que de rumeurs, non vérifiés et qui n’auraient pas reçues l’aval du Ministère de tutelle. Des bruits, juste des bruits ? Peut-être même si ma grand-mère aimait à répéter « qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

Marc Dandreau

Vendredi 30 Octobre 2009


Notez