IA : 34% des acheteurs inquiets pour la confidentialité des données

402

Un rapport de BTN Group révèle la façon dont les acheteurs perçoivent le recours à l’intelligence artificielle dans leur domaine d’activité. Si 42% des sondés reconnaissent le potentiel de l’IA pour simplifier la planification d’un déplacement professionnel, ils expriment aussi des réserves quant à sa capacité à respecter la confidentialité des données mais aussi à traiter des situations complexes. 

Comment l’intelligence artificielle est-elle perçue par les professionnels du Voyage d’affaires ? Selon un rapport de Business Travel Show Europe, plus d’un tiers (34 %) des acheteurs s’inquiètent surtout de la confidentialité des données dans le cadre du recours à l’IA.

> A lire aussi : L’IA générative, une opportunité de 28 milliards de dollars dans le Travel

Au-delà de la question de la protection des données, un quart (26%) des répondants considère sa « capacité limitée à gérer des situations complexes », tandis que 16% craignent qu’elle ne déqualifie les professionnels du voyage.

15% des acheteurs pensent que l’IA va dépersonnaliser les rapports professionnels

Le rapport indique que 15 % des acheteurs pensent que l’IA va « dépersonnaliser les relations professionnelles » et 8 % craignent que son utilisation conduise à « une réduction du besoin d’interaction en face-à-face ». A l’inverse, certains semblent se réjouir d’un tel scénario. En effet, il est intéressant de noter que 5 % des 130 acheteurs qui ont participé à l’enquête ont également déclaré que la capacité de l’IA à réduire le besoin d’interaction en face-à-face était l’une des choses qui les enthousiasment le plus.

> A lire aussi : Nicer veut mettre l’IA dans les mains des conseillers de voyages

« Pour les voyages d’affaires, l’IA a le pouvoir d’avoir un impact positif et négatif sur notre secteur. Nous voyons déjà – et ce depuis un certain temps grâce à l’utilisation des chatbots – comment elle peut améliorer la personnalisation de la gestion des voyages. Elle offre également des opportunités intéressantes pour rationaliser les processus et accroître l’efficacité, mais il est crucial pour les organisations de répondre aux préoccupations concernant la confidentialité des données et de s’assurer que l’IA complète plutôt qu’elle ne remplace l’expertise humaine lorsqu’il s’agit du service à la clientèle, et l’interaction humaine lorsqu’il s’agit de réunions et d’événements”, commente Louis Magliaro, directeur général de BTN Group.

42% des sondés considèrent que l’IA simplifie la réservation de voyages

Au-delà des craintes, l’intelligence artificielle semble également nourrir un certain nombre d’opportunités pour les professionnels du voyage d’affaires. Selon BTS Europe, 42% des sondés voient dans le recours aux chatbots et aux assistants virtuels une manière de simplifier la planification et la réservation de voyages. Ils sont 18% à estimer que l’IA facilite le suivi et l’analyse de données pour établir des programmes de voyage plus efficaces.

> A lire aussi : Comment l’intelligence artificielle générative impacte-t-elle les achats ?

Certains y voient une opportunité de renforcer le duty of care : 13% des acheteurs voient dans le recours à l’IA une opportunité d’améliorer le suivi en temps réel des collaborateurs; Enfin, 16% des acheteurs interrogés considèrent l’intelligence artificielle comme un outil de réduction des coûts capable de trouver des tarifs plus intéressants sur les vols et les hébergements. « L’IA – et en particulier l’IA générative – est le sujet qui préoccupe tout le monde, quel que soit le secteur d’activité », conclut Louis Magliaro.