Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Vomissez, nous ferons le reste !


On le sait, le recyclage est partout. Pas la moindre idée permettant de défendre la planète ne doit être ignorée. La plus petite piste est bonne à prendre. Pas forcément à pleine main. Du moins avec des pincettes. Ainsi une association écologiste d’Atlanta veut installer des composteurs d’un genre différent à l’aéroport de la ville, l’un des plus grands au monde. L’idée : récupérer le contenu des sacs à vomi fournis dans les avions pour transformer leur contenu en terreau.



Il parait que les sucs intestinaux ne seraient pas mauvais pour aider à la fermentation. Oui je sais, vous faites la moue. J’avoue que c’est peu ragoutant, mais bon c’est naturel, juste un peu retravaillé quelques heures avant d’être recraché. Encore une fois, rien de plus bio. Certes l’image est horrifiante et le simple fait de penser que c’est possible vous donne des hauts de cœur. Retenez-vous, ce n’est qu’un projet. Selon l’un des représentants de l’association, qui siège au conseil des riverains de l’aéroport d’Atlanta, toutes les pistes de recyclage ne sont pas encore suivies avec intérêt. Et de relever ce qu’il est toujours possible de faire pour aider la nature à mieux supporter les avions. Aussi, pour aller de l’avant, l’aéroport a donc lancé un grand concours interne sur le thème « Comment nous, les professionnels de l’aérien, pouvons-nous aider la nature ? ». En deux mois, ce sont quelques 150 projets qui sont arrivés sur la table du jury.
Il faut dire que le premier prix est alléchant : un tour du monde en avion. Comme dirait Bacri avec son humour sombre « Autant de chance me fait gerber ». Retenez-vous, j’apporte le sac.

Marcel Lévy

Cet article a fait l'objet d'une première publication sur le site du magazine jevoyagedurable.com

Lundi 23 Novembre 2009


Notez