Barbara Dalibard : «Il n’y a pas de remise en question du modèle économique du TGV»

De source syndicale, les résultats 2013, qui seront présentés la semaine prochaine, devraient marquer un nouveau recul de la marge opérationnelle de la branche, après une baisse de 14 % à 12,8 % l’an dernier. Ces perspectives vont également se traduire par une dépréciation comptable de plusieurs centaines de millions d’euros sur la valeur du parc de […]

De source syndicale, les résultats 2013, qui seront présentés la semaine prochaine, devraient marquer un nouveau recul de la marge opérationnelle de la branche, après une baisse de 14 % à 12,8 % l’an dernier. Ces perspectives vont également se traduire par une dépréciation comptable de plusieurs centaines de millions d’euros sur la valeur du parc de rames TGV, ce qui va sans doute plonger le groupe dans le rouge. Dans Le Figaro, Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages, reconnait que sur certaines lignes comme Paris-Bordeaux, les grands travaux ont généré des allongements assez sensibles de temps de parcours, ce qui a amené des clients Pro à reprendre l’avion. Elle affirme que pourtant le TGV ne cesse d’améliorer ses performances et reste stable face à l'avion.