La nouvelle vie rêvée d’Alexandre de Juniac

Au sein d'Air France, ce n'est pas la période préférée des collaborateurs, surtout après le passage désastreux de Pierre Henri Gourgeon. Dans les couloirs, le nom d'Alexandre de Juniac ne suscite pas d'enthousiasme. L'ex PDG d'Air France, aujourd'hui patron de Iata, fait son examen de conscience dans Les Echos.

Son départ vers IATA ? Une fuite, selon les syndicats, qui soulignent son incapacité à gérer les crises. "Il est à la retraite, non ?" interroge sarcastique l'un de ses anciens collaborateurs. "Il n'y a qu'en France que les gens pensent que la direction de l'IATA est un mi-temps. Ailleurs, on sait bien que cette organisation remplit une fonction essentielle pour l'aérien et je peux vous dire que je n'ai pas le temps de m'y ennuyer", avoue Alexandre de Juniac aux Echos.

Autant de fausses idées selon l'ancien patron d'Air France qui raconte sa vie à Genève dans les Echos sous la plume de François Vidal, le Directeur délégué de la rédaction. Un article, plutôt flatteur qui fait parfois l'impasse sur la réalité du quotidien à Air France sous la Présidence De Juniac.